Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Fillon : Penelope Gate, argent détourné au Sénat, il promet de ne pas "se laisser abattre"

Face aux soupçons de fraude qui pèsent sur lui, François Fillon a accordé une interview au Journal du Dimanche ce 29 janvier. Le candidat de la droite y dénonce une "manipulation" ainsi que "des manœuvres qui puent la calomnie".

La passe est mauvaise pour François Fillon et elle pourrait durablement entacher sa campagne présidentielle. Le candidat de la droite doit faire face à plusieurs accusations qui viennent mettre à mal son image d’homme politique "exemplaire". D’abord son épouse, Penelope Fillon, accusée d’avoir perçu quelques 500 000€ en tant qu’assistante parlementaire dans le cadre d’un emploi fictif et, depuis samedi soir, une révélation de Mediapart laissant penser que François Fillon aurait indûment perçu quelques 21 000€ de crédits destinés à ses assistants lorsqu’il était au Sénat.

Dans un entretien accordé au JDD ce dimanche, l’ancien Premier ministre promet de ne pas "se laisser abattre" face à ce qu’il qualifie sans détour de "manipulation". "Comment ne pas considérer qu’il y a des forces qui sont à l’œuvre pour me faire taire et tenter d’affaiblir ma candidature, voire tenter de m’empêcher de me présenter ? Comment expliquer une telle violence ? Quel clan ai-je dérangé ? (…) C’est une manipulation grossière, mais je suis certain que la justice ne se laissera pas instrumentaliser par ces manœuvres qui puent la calomnie", rage François Fillon qui souligne que "tout cela sort à moins de trois mois de l’élection présidentielle…"

"Je vais me battre de toutes mes forces"

Alors qu’il vient de perdre près de 16 points d’opinion favorable depuis les révélations sur son épouse, François Fillon promet de se "battre de toutes [ses] forces". L’ancien Premier ministre espère une instruction rapide de la justice et a pris la décision de ne plus évoquer le sujet avec la presse. "D’ailleurs, sur le fond, je ne répondrai plus qu’à la justice. C’est à elle seule que je fais confiance pour rétablir la vérité. Je ne me soumettrai plus au tribunal médiatique", assure-t-il, promettant de donner "tous les éléments aux enquêteurs".

Avec cette affaire, François Fillon joue plus que sa simple popularité. Le candidat de la droite, qui n’a pas hésité durant la campagne de la primaire à attaquer Nicolas Sarkozy sur ses mises en examen, a promis qu’il renoncerait à se présenter s’il devait lui-même être inquiété par la justice. "Je pense qu’il n’y a pas beaucoup d’hommes politiques qui vous diraient les yeux dans les yeux : si je suis mis en examen, je ne me présenterai pas à l’élection présidentielle", vante-t-il encore dans l’hebdomadaire. Pour son premier grand meeting, censé lancer sa campagne, François Fillon sera ce dimanche à la Villette, à Paris. Sa femme Penelope, sera également présente dans la salle, ainsi qu’Alain Juppé. Nul doute que le candidat devrait revenir sur ces différentes affaires. 

François Fillon s’est exprimé sur les accusations d’emploi fictif de son épouse
François Fillon promet de se battre ‘’jusqu’au bout’’ face aux ‘’forces’’ qui sont ‘’à l’œuvre pour [le] faire taire’’ / ©(c) Maxppp
Ajouter un commentaire