Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Fillon restera fidèle à son programme

Le vainqueur de la primaire de la droite, François Fillon, a été samedi 14 janvier officiellement investi en tant que candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017.

C'est officiel. François Fillon est bien le candidat de la droite et du centre pour le parti Les Républicains. Le candidat a été investi ce samedi 14 janvier à Paris devant le Conseil national de son parti réuni à la Mutualité à Paris en présence de plus de 2.500 personnes, selon les organisateurs.

Dès son entrée en scène, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il ne changera pas son projet qualifié de brutal pour ses rivaux. "Je ne vais pas changer ce que je crois et ce que je veux en fonction des vapeurs des uns et des injonctions du microcosme. Il y a deux mois, je n'étais pas son candidat favori. Je n'ai pas l'intention de le devenir".

François Fillon dénonce les "zigzags" de la gauche et particulièrement de François Hollande. "Ce projet, je vais l'expliquer, je vais le préciser, l'enrichir de vos meilleurs idées, mais pas de zigzags, pas de camomille. Je m'appelle François Fillon, pas François Hollande", a-t-il déclaré aux 2.500 personnes.

François Fillon ne touchera pas au non-cumul des mandats

Le candidat à l'élection présidentielle pour le parti Les Républicains a annoncé qu'il ne touchera pas au non-cumul des mandats, malgré les critiques des parlementaires de son propre camp. "Comment nos concitoyens pourraient-ils comprendre que nous nous occupions de nous-mêmes au lieu de nous occuper d'eux. Ce serait un bien mauvais début de mandat, pour moi comme pour tous les parlementaires de notre majorité".

"Une image vieillotte et misogyne"

Toujours favori dans les sondages à moins de 100 jours du premier tour de l'élection présidentielle, François Fillon prévient les membres de son parti politique : "ne donnons pas de nous une image vieillotte et misogyne. La parité n'est pas une contrainte. C'est une condition indispensable de l'unité nationale. Je veillerai à ce que dans les semaines qui viennent, le nombre de femmes investies aux législatives soit en augmentation significative".

 

François Fillon restera fidèle à son programme
Le vainqueur de la primaire de la droite, François Fillon, a été samedi 14 janvier officiellement investi en tant que candidat de la droite à l'élection présidentielle de 2017. / ©maxppp
Ajouter un commentaire