Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Hollande : Face aux candidatures d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen, il appelle au ‘’rassemblement’’

En direct de Marrakech où se tient actuellement la COP 22, François Hollande s’est exprimé lors d’un long entretien conjoint entre Rfi-France 24 et TV5Monde. De la tentation de l’isolationnisme portée par Marine Le Pen à l’annonce de la candidature d’Emmanuel Macron, le chef de l’État appelle à l’union du pays.

Pour sa première interview depuis l’élection de Donald Trump aux États-Unis, François Hollande s’est entretenu avec les journalistes de France 24, Rfi et TV5 Monde. Face au discours protectionniste porté par Donald Trump, le chef de l’État concède qu’il existe ‘’une tentation protectionniste et isolationniste dans un certain nombre de pays’’. ‘’Elle existe en France, je le vois bien (…) Le Fn, l’extrême droite  voudrait que les français se replient sur eux-mêmes, se ferment par rapport à l’extérieur(…) je ne dis pas qu’il ne faut pas contrôler, qu’il faut avoir pour la mondialisation une espèce de naïveté et d’innocence qui confinerait à une forme d’irresponsabilité et d’impuissance mais ce qu’il faut c’est être capable de pouvoir donner un avenir  à notre pays qui ne soit pas celui de la fermeture mais qui soit celui d’une ouverture à partir de nos forces’’.

François Hollande appelle au rassemblement de la gauche, et plus largement de la France

L’annonce tombait à point nommé : à quelques minutes de l’interview de François Hollande, Emmanuel Macron faisait savoir qu’il se déclarerait candidat à l’élection présidentielle ce mercredi. Interrogé sur les ambitions de son ancien ministre de l’Économie, le Président de la République a refusé de faire un commentaire, préférant appeler à l’union. ‘’L’enjeu, c’est le rassemblement, c’est la cohésion’’, puis, s’adressant à la gauche a prévenu ‘’si elle n’est pas rassemblée, elle ne pourra être au rendez-vous’’.

François Hollande, qui doit lui-même annoncer ou non sa candidature le 15 décembre prochain, l’assure ‘’c’est comme Président de la République’’ qu’il s’exprime, et pas comme un candidat potentiel. Il augure pourtant un avenir sombre si la France est incapable de s’unir. ‘’Si la France se divise, se fragmente, se désunie au moment où elle fait face à autant de menaces et où elle a autant d’atouts (…) alors la France déclinera, prévient-il. Ce qui compte, ce n’est pas ma personne, c’est le pays et c’est le rassemblement’’, a-t-il conclu.

Autre dimension : François Hollande souhaite la prolongation de l'État d'urgence ''jusqu'à l'élection présidentielle''. La proposition, annoncée par Manuel Valls, sera soumise au vote du Parlement. 

 

François Hollande et Donald Trump prêts à travailler ensemble
François Hollande appelle au rassemblement contre Emmanuel Macron, Marine Le Pen et la ''tentation isolationniste'' / ©maxppp
Ajouter un commentaire