Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Hollande et Manuel Valls prêts à s'affronter ? L'amusant lapsus de Cambadélis

Le premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a dédramatisé les tensions lundi 28 novembre entre François Hollande et Manuel Valls à quelques semaines de la primaire de la gauche. Pour lui, "rien d'irréparable n'a été dit" au sommet de l'Etat.

Petit vent de panique au Parti Socialiste. Après la retentissante victoire de François Fillon, Stéphane Le Foll sur Europe 1, et Jean-Christophe Cambadélis ont tenté d'éteindre les premiers incendies du week-end. La raison ? Manuel Valls envisagerait d'être candidat face au Président de la République à la primaire de la gauche, selon un entretien du premier ministre pour le quotidien JDD dans l'édition du 27 novembre.

Invité de l'émission 4 Vérités sur France 2, le premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis a tenté de minimiser les tensions sur le plateau de France. "Il faut que l'ensemble des forces de gauche arrêtent." Concernant les possibles candidatures de François Hollande et de Manuel Valls, Jean-Christophe Cambadélis répond : "pour l'instant personne n'est candidat".

"Rien d'irréparable n'a été dit" a assuré Jean-Christophe Cambadélis malgré un week-end sous tension à gauche. "Il n'est pas anormal que les socialistes, le président de la République comme le Premier Ministre s'interrogent sur la meilleure équation pour pouvoir gagner la présidentielle. Mais ça ne peut pas être au prix d'une crise dans l'exécutif. Dicussion oui, crise non", a-t-il finalement ajouté.

Le lapsus qui en dit long

"Je constate une nouvelle fois qu'il y a une rage de fragmentation dans la gauche. Je la déplore et je la combats. Et le seul moyen de la surmonter, c'est qu'il y ait une prière... une prière, on va la faire, et une primaire massive", affirme-t-il par erreur avec sourire. Lapsus révélateur ou non de la capacité de la gauche de sortir la tête de l'eau, Jean-Christophe Cambadélis affirme que "le seul moyen pour la gauche de s'en sortir, c'est de réussir la primaire".

François Hollande et Manuel Valls prêts à s'affronter ? L'amusant lapsus de Cambadélis
©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News