Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Hollande pour une primaire de la gauche ? Jean-Christophe Cambadélis confirme

Invité d'Europe 1, Jean-Christophe Cambadélis a affirmé son intention de remettre de l'ordre dans la primaire de la gauche en rassemblant "toute la gauche".

François Hollande "a dit oui" à Jean-Christophe Cambadélis pour une primaire de gauche, à condition qu'il soit candidat bien évidemment, a affirmé le premier secrétaire du Parti Socialiste au micro d'Europe 1 ce mardi 29 novembre. "Pour une primaire, il n'a pas dit oui publiquement, mais il m'a dit oui", a affirmé Jean-Christophe Cambadélis. Le premier secrétaire du Parti Socialiste "exclut" ainsi que François Hollande se présente directement à la Présidentielle de 2017. Le Président de la République accepterait ainsi de se plier à une primaire. Il explique qu'un "processus a été mis en place, qui s'intitule le processus de l'alliance populaire."

Jean-Christophe Cambadélis explique qu'une primaire de la gauche et de "toute la gauche" est une obligation pour faire face au Front National et à François Fillon. "J'appelle à tous les électeurs de gauche à venir mettre de l'ordre dans la gauche, en participant à la primaire. Aujourd'hui, c'est plutôt l'émiettement, la division de la gauche, c'est une situation où plus personne ne s'y retrouve. Le seul moyen que le gauche soit au deuxième tour de la Présidentielle de 2017 et c'est nécessaire, c'est de participer à la primaire de toute la gauche." Le secrétaire du parti espère d'ailleurs que la primaire de la gauche réunisse au moins deux millions d'électeurs. "Il y a des candidatures personnelles, et des candidatures collectives", pointant du doigt certaines candidatures au sein de la gauche comme "Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron."

 

Valls-Hollande : "Presque une crise institutionnelle"

Tout le week-end, Manuel Valls et François Hollande s'étaient livrés à un affrontement dans le cadre de la primaire de la gauche. Lors d'un déjeuner ce lundi 28 novembre, le premier ministre a finalement démenti vouloir quitter le gouvernement. Face à ces turbulences, Jean-Christophe Cambadélis a commenté le duo exécutif : "Il n'y aura pas de crise institutionnelle. On était presque dedans, et il n'était pas nécessaire pour la situation française et en sachant qu'il fallait se rassembler pour la gauche".

François Hollande pour une primaire de la gauche ? Jean-Christophe Cambadélis dit
François Hollande "a dit oui" à Jean-Christophe Cambadélis pour une primaire à gauche. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News