Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Hollande sur le livre-confessions : "Il n’y a plus à y revenir"

François Hollande se confie ce dimanche 6 novembre dans le JDD. Après le séisme déclenché par ses confidences, il déclare vouloir y mettre un terme, indiquant : "Il n’y a plus à y revenir."

Pas de regret. Depuis trois semaines et la parution du livre-confessions "Un président ne devrait pas dire ça " les critiques contre le chef de l’Etat n’en finissent plus de pleuvoir. François Hollande s’est très peu exprimé sur ses confidences, préférant adopter la politique de l’autruche. Dans le JDD, un de ses proches affirme : "Les chiens aboient, la caravane passe." Selon le JDD,  le président ne regretterait rien. Hormis éventuellement quelques remords après ses déclarations sur la magistrature et sa "lâcheté." François Hollande revient sur le dimanche qui a suivi la parution du livre et la colère de ses plus proches alliés. Dans le JDD, il explique : "J’ai voulu restituer le sens des décisions que j’ai eu à prendre tout au long du quinquennat. Il n’y a plus à y revenir." Il n'en dira pas davantage.

François Hollande contre vents et marrées

En privé, pour calmer la tempête qu’il avait lui-même déclenchée, François Hollande s’est efforcé de recevoir ses alliés. Le ministre de l’Economie déclare à ce propos : "Il fallait gérer la retombée de la mousse, et prendre les contacts personnels avec tous ceux qui ont pu être troublés quant à la détermination du président. " Pas sûr que ces nombreux tête à tête parviennent à calmer la grogne. Le diagnostic d’un secrétaire d’Etat est amer : "Est-ce que les militants et les cadres du PS sont prêts à faire compagne pour Hollande ? Le sentiment général c’est que ce n’est plus possible."

Concernant ses vifs échanges avec son Premier ministre, François Hollande a insisté sur des relations à nouveau apaisées : "Nos relations sont fondées sur la confiance et l’amitié." Il s’est félicité d’avoir réussi à ses côtés, l’évacuation de Calais et de Stalingrad qui selon lui ont été une "opération humanitaire exemplaire." Mardi le chef de l’Etat sera en déplacement à la Rochelle, une nouvelle occasion pour lui d’occuper le terrain et de vanter son bilan : "A chaque fois que je m’exprime et me déplace, c’est pour mettre en valeur l’action conduite depuis 2012 et montrer la cohérence de ma présidence, de ce que j’ai fait et vais continuer à faire." L’hypothèse Hollande demeure.

François Hollande sur le livre-confessions :
Le chef de l’Etat confie au JDD ne pas vouloir ajouter à "la confusion" / ©maxppp
Ajouter un commentaire