Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

"François, n’y va pas" : l’appel des parlementaires socialistes contre Hollande dévoilé par Marie-Noëlle Lienemann

A six mois de l’élection présidentielle, François Hollande peine à trouver des soutiens au sein de son propre camp. Pire, certains parlementaires socialistes souhaiteraient que le président de la République ne se représente pas. Un appel à la renonciation serait en préparation selon Marie-Noëlle Lienemann, candidate à la primaire de la gauche invitée ce vendredi 21 octobre sur Public Sénat et Sud Radio.

Renonciation. François Hollande est au creux de la vague depuis quelques jours essuyant attaques et polémiques suite à la parution du livre "Un président ne devrait pas dire ça". Une situation qui remet en cause son éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2017. Alors que le chef de l’État semble de plus en plus isolé, des parlementaires socialistes pourraient lancer un appel pour que François Hollande ne se représente pas. "Il se murmure qu’ils disent à François Hollande : ‘François, fais ton devoir, n’y va pas’ ", confirme Marie-Noëlle Lienemann dans l’émission Territoires d’infos. "Ce que je sais, c’est qu’un très grand nombre de députés qui étaient jusqu’à présent favorables à la candidature de François Hollande estiment qu’il n’est plus en situation de le faire", ajoute la candidate à la primaire à gauche qui indique "qu’il y a un avant et un après" la publication du livre explosif "Un président ne devrait pas dire ça".

Marie-Noëlle Lienemann approchée pour participer 

Marie-Noëlle Lienemann confie qu’elle a été contactée pour participer à cet appel. "Mais je suis candidate à la primaire de la gauche" déclare-t-elle indiquant qu’elle n’en sait pas plus. "Je ne suis pas là pour me substituer à ceux qui m’ont sollicité" continue-t-elle. "Moi, depuis le début, je pense qu’il aura des difficultés politiques à y aller. Je veux bien qu’il soit obstiné mais il y a des limites entre l’obstination et la bêtise", estime la sénatrice PS de Paris. Pour les socialistes, la question n’est plus de savoir si François Hollande se présentera à l’élection présidentielle mais s’il osera le faire. 

Les parlementaires socialistes pourraient lancer un appel pour que François Hollande ne se représente pas / ©maxpp
Ajouter un commentaire