Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Frédéric Lefebvre tacle Nicolas Sarkozy et le suspecte de vouloir ‘’enterrer la primaire’’

Le parti Les Républicains, sur demande de Nicolas Sarkozy, a voté mardi 4 mai le changement des conditions de vote à la primaire de la droite et du centre pour les français de l’étranger. Un revirement brutal qui n’a pas manqué de faire réagir Frédéric Lefebvre, député des français d’Amérique du Nord, et candidat à la primaire, jusque-là plutôt discret.

On l’oublie parfois, tant il se fait discret dans les médias ces dernières semaines, mais Frédéric Lefebvre est l’un des nombreux candidats à la primaire de la droite et du centre qui doit se tenir au mois de novembre prochain. Et s’il n’est pas connu pour ses éclats, la dernière décision de Nicolas Sarkozy l’a pourtant fait sortir de son silence. Pour cause, le candidat est également député des français d’Amérique du Nord, ceux-là même qui sont concernés par le changement soudain des conditions de vote à la primaire de la droite et du centre, voulu par Nicolas Sarkozy et voté le 3 mai. Alors que les français de l’étranger votent traditionnellement par voie électronique, ils devront cette année passer au vote papier classique. Une décision qui, pour Frédéric Lefebvre, consiste purement et simplement à les ‘’empêcher de voter’’. Au micro d’Europe 1, le député les républicains a fustigé une ‘’décision à la fois obscurantiste, inadaptée et injuste’’.

‘’Si Sarkozy veut enterrer la primaire, qu’il le dise !’’

Pourtant, jusque-là Frédéric Lefebvre n’avait pipé mot sur les ‘’provocations’’ de Nicolas Sarkozy sur l’organisation de la primaire, pour laquelle il est par ailleurs, assez mal placé. Aux dernières nouvelles, l’ex-président est encore loin derrière Alain Juppé et pourrait même être distancé par un François Fillon en prise de vitesse. Le député des français d’Amérique du Nord dresse la liste : ‘’changement de règles sur le parrainage, on nous donne les bulletins que le 22 avril, on ne veut pas nous donner les fichiers d’adhérents,...’’. Cette fois-ci, la coupe est pleine pour Frédéric Lefebvre qui conclut par un sonore ‘’Si Nicolas Sarkozy veut enterrer la primaire, qu’il le dise !’’. Et qui s’offre, au passage, un joli coup de pub à 6 mois des primaires.

Frédéric Lefebvre
‘’Si Sarkozy veut enterrer la primaire, qu’il le dise !’’ / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News