Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Geoffroy Didier soutient Alain Juppé

Le candidat recalé à la primaire de la droite et du centre Geoffroy Didier a annoncé le 15 novembre dans Le Figaro son ralliement à Alain Juppé. Pour le cofondateur de la Droite forte, le maire de Bordeaux est "le seul capable de créer une dynamique de rassemblement."

Il était l’un des derniers dont les intentions de vote restaient inconnues. Geoffroy Didier a levé le mystère hier dans une interview accordée au Figaro : il votera pour Alain Juppé ce dimanche à la primaire de la droite et du centre.

Pour le cofondateur de la droite forte, sarkozyste de toujours, le maire de Bordeaux n’apparaissait pas forcément comme son candidat le plus naturel, mais il s’agit d’un choix de raison : "Nous ne devons prendre strictement aucun risque", explique-t-il, avant d’ajouter qu’Alain Juppé est "l’assurance victoire de la droite".

Il prend ses distances avec Sarkozy

Geoffroy Didier prend donc ses distances avec son mentor Nicolas Sarkozy, exprimant "un vrai désaccord de fond avec la stratégie actuelle de [l’ancien chef de l’État], qui consiste à soustraire plutôt qu’à additionner, à inquiéter plutôt que de dire où il veut nous emmener." Le tout sans pour autant dénier à l’ancien chef de l’État des qualités de "bon président" et d’"homme d’État face à la crise."

Juppé n’est pas centriste, il est central

Interrogé sur le risque d’éventuelles compromissions d’Alain Juppé avec les centristes, le vice-président de la région Île-de-France a cité en exemple sa présidente Valérie Pécresse qui a su fédérer dans sa région pour réformer "avec une majorité qui va d’une droite forte jusqu’au centre." Selon lui, "Alain Juppé n’est pas centriste, il est central" et son projet a l’avantage de comporter "toutes les réformes de structure que la droite attend depuis vingt ans", telles que la suppression des 35 heures et de l’ISF, la simplification du Code du travail ou l’augmentation des budgets de la Défense et de la Justice.

 

Geoffroy Didier soutient Alain Juppé
Geoffroy Didier a annoncé son soutien à Alain Juppé / ©maxppp
Ajouter un commentaire