Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Gérard Collomb tacle François Hollande ‘’Un patron ça ne se décrète pas, ça s’impose naturellement’’

Invité du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro ce dimanche, Gérard Collomb a dénoncé le manque d’autorité de François Hollande à quelques semaines de la primaire de la gauche. Pour ce soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, les chances du chef de l’État en cas d’une nouvelle candidature sont réduites à peau de chagrin.

‘’Le patron, jusqu’à nouvel ordre, c’est le Président de la République’’. C’est par ces mots que Stéphane Le Foll a réagi aux déclarations de Manuel Valls sur sa ‘’colère’’ à l’évocation des confidences de François Hollande, recadrant de fait son Premier ministre et patron. Gérard Collomb, invité du Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro a tenu à nuancer quelque peu le propos du ministre de l’Agriculture. ‘’Vous savez, un patron ça ne se décrète pas, ça s’impose naturellement’’, a-t-il taclé.

Le maire de Lyon, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, juge à l’instar de nombreux élus socialistes, que François Hollande est en incapacité de briguer un second mandat. ‘’Quand même, nous sommes dans une situation extrêmement difficile (…) Dans l’état où il est à 4% dans les sondages, je ne vois pas comment il pourrait remonter et faire en sorte que la gauche se qualifie au second tour’’, explique-t-il, également peu convaincu que François Hollande puisse remporter la primaire de la gauche.

Rassembler pour mieux gagner

Gérard Collomb n’est pas favorable au processus même de la primaire, qu’il juge inutile. Tout comme Emmanuel Macron qui juge que ‘’les primaires, c’est la preuve du faible leadership de chaque côté’’. ‘’Il vaut mieux prendre une autre route, faire la trajectoire que réalise aujourd’hui Emmanuel Macron, essayer de réunir à l’extérieur et puis d’entraîner tout le monde pour aller chercher la victoire’’, explique le maire de Lyon qui n’hésite pas à dresser un parallèle entre l’ancien ministre et François Mitterrand.

Emmanuel Macron, même si ses intentions ne font plus de doute, ne s’est pas encore officiellement déclaré candidat à l’élection présidentielle. Dans un entretien accordé à la chaîne américaine Bloomberg, l’ancien ministre de l’Économie a assuré qu’il rendrait sa décision d’ici la fin de l’année, ‘’janvier’’ au plus tard. Après celle de François Hollande, et après le second tour de la primaire de la droite et du centre. Une manière de bien connaître ses concurrents avant de tenter sa chance.

Gérard Collomb
Gérard Collomb, soutien d'Emmanuel Macron, tacle le manque d'autorité de François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire