Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Gérard Filoche saisit la Haute Autorité de la primaire à gauche : "Je me bats pour mon légitime droit à l’expression"

C’est ce 1er décembre que s’ouvrait le dépôt des candidatures pour participer à la primaire à gauche. Candidat déclaré, rien n’est encore joué pour Gérard Filoche. Le membre du Bureau national du PS a saisi la Haute autorité éthique du parti mercredi estimant qu’on lui mettait des bâtons dans les roues dans sa quête des parrainages. Interviewé ce jeudi par Non Stop Politique, l’ancien inspecteur du travail a revendiqué son droit à participer à la primaire de la Belle alliance populaire.

Couac. La primaire à gauche connaîtrait les mêmes couacs que la primaire de droite et du centre ? Gérard Filoche a saisi la Haute autorité éthique du PS dénonçant ses difficultés à obtenir les coordonnées de ses potentiels parrains, indispensables pour se présenter à la primaire de la Belle alliance populaire. Une démarche qui n’est pas sans rappeler les propos dénonciateurs de Nathalie Kosciusko-Morizet quand elle était encore en quête de parrainages pour participer à la primaire de la droite et du centre.

"Malgré plusieurs de nos demandes (par mail, par téléphone, et lors de la dernière CNOP), il ne nous a pas été possible de recevoir les listings des différents collèges de "parrains" potentiels, ne serait-ce que celui des membres du Conseil national", écrit Gérard Filoche. L’ancien inspecteur du travail pointe également du doigt le silence de Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du parti. "Un rendez-vous a été demandé à Jean-Christophe Cambadélis qui n’a pas à ce jour répondu à cette demande de rencontre. Nous portons à la connaissance de la Haute autorité ces faits qui sont une entrave à une recherche équitable des parrainages et à leur obtention", continue-t-il.

Gérard Filoche veut une égalité de traitement entre les candidats de la primaire à gauche

Interviewé par Non Stop Politique, Gérard Filoche estime qu’il ne dénonce rien mais qu’il "se bat pour son légitime droit à l’expression." "Il me semble évident que je dois défendre le point de vue des salariés dans cette primaire. Qu’on aille pas me faire un tracassin parce que dans chacun des critères donnés il manquerait deux signatures par là ou cinq signatures par là", déclare celui qui ne souhaite pas que François Hollande se représente.

Le membre du Bureau national du PS est bien décidé à obtenir gain de cause. "Je ne veux pas qu’à la fin, alors qu’on m’avait fait des promesses de parrainages, je n’ai pas le nombre et qu’on me dise ‘tu n’y vas pas’ " indique-t-il. Gérard Filoche doit rencontrer Jean-Christophe Cambadélis lundi 5 décembre. 

Gérard Filoche saisit la Haute Autorité de la primaire à gauche :
Gérard Filoche a saisi la Haute Autorité de la primaire à gauche estimant qu’on lui met des bâtons dans les roues / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News