Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Henri Guaino tacle Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, François Fillon et critique la primaire

Henri Guaino s’est déclaré candidat à la primaire de la droite et du centre il y a quelques jours. Le député des Yvelines n’a pas perdu de temps pour commencer à s’attaquer directement à ses concurrents, laissant entendre qu’il pourrait se passer de la primaire et filer directement jusqu’à l’élection présidentielle de 2017.

Henri Guaino vient tout juste de rentrer dans la course à la primaire de la droite et du centre et déjà il commence à attaquer ses concurrents au cœur de leur programme. Le député des Yvelines, farouche opposant à la ‘’dérive libérale’’ de la société, dénonce ‘’la surenchère de la flexibilité, les politiques d’austérité, les coupes aveugles dans les dépenses publiques et la protection sociale’’ dans les colonnes du Figaro ce lundi. Henri Guaino s’insurge, sans le nommer contre Alain Juppé,  ‘’un candidat propose même de négocier les conditions de rupture dans le contrat d’embauche ! Il devrait aller lui-même expérimenter son idée géniale et mesurer le pouvoir de négociation du salarié à l’embauche… Faut-il tous courir bêtement derrière M. Macron ?’’. Attention, Henri Guaino dégaine.

Tout droit vers la présidentielle

Si le député des Yvelines est encore très bas dans les sondages, noyé dans le flot des (très) nombreux candidats à la primaire de la droite et du centre, il ne compte pas se laisser démoraliser. ‘’L’histoire politique est remplie de ‘’petits’’ qui deviennent ‘’grands’’ et de ‘’grands’’ qui deviennent ‘’petits’’, résume Henri Guaino. En ligne de mire donc, les ‘’grands’’ candidats, Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy, même s’il ne s’est pas encore déclaré. Et face aux ténors du parti, un ‘’petit’’ : Henri Guaino qui, comme Jean-François Copé, est sûr de pouvoir l’emporter. Et si d’aventure il trouvait la primaire trop ‘’verrouillée’’ par les principaux candidats, il irait directement se présenter à l’élection présidentielle. ‘’Je ne me laisserai pas museler par un système qui (…) nous fait courir à nouveau le risque d’une issue dramatique’’.

Henri Guaino envisage de se lancer dans la course à la primaire
Henri Guaino se voit très bien détrôner les ‘’grands’’ candidats des Républicains / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News