Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Hervé Mariton explique son manque de parrainage à la primaire par un programme ''trop bien pour être possible''

Hervé Mariton peine à réunir les parrainages nécessaires à la validation de sa candidature pour la primaire de la droite et du centre. Loin de se laisser démonter, le député de la Drôme est persuadé que le problème vient de son projet, trop bien pour que les parlementaires y croient. Explications.

Hervé Mariton est l’un des (très) nombreux candidats à la primaire de la droite et du centre qui se tiendra les 27 et 29 novembre prochain. Très en dessous de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou encore François Fillon, le député de la Drôme ne désespère pas faire entendre sa voix à temps. Pour cause, Hervé Mariton pense être l’un des rares hommes politiques à proposer un projet concret, en phase avec son temps. ‘’Je crois qu’il y a beaucoup de gens en politique qui font des moulinets dans tous les sens, du cinéma, qui font croire qu’ils portent des propositions vigoureuses alors qu’en réalité ce sont des effets d’annonce, ce sont des demi-mesures, ce sont parfois des choses impossibles à réaliser.’’, dénonce-t-il sur le plateau d’Itélé. A contrario de tous ces acteurs de la politique, Hervé Mariton assure être ‘’quelqu’un de cohérent et de très solide’’ qui s’attache ‘’aux réalités concrètes’’ et qui réponds ‘’aux exigences de notre temps.’’

‘’C’est trop bien pour être possible’’

Un discours plein d’ambition. Il n’empêche que l’ancien ministre peine à réunir les parrainages des 20 parlementaires requis pour valider sa candidature à la primaire de la droite et du centre. Il n’est pas seul dans ce cas puisque Nathalie Kosciusko-Morizet et Frédéric Lefebvre, pour ne citer qu’eux, sont également à la traîne. Mais contrairement à ces candidats, Hervé Mariton ne dénonce pas une primaire ‘’verrouillée’’, ni même ‘’truquée’’. Le député de la Drôme estime au contraire que c’est parce que son projet est trop bon qu’il ne convainc pas. Sisi. Interrogé sur sa récolte estivale de parrainages, Hervé Mariton assure que ‘’ça se passe bien parce que [son] projet est attendu’’ et que de nombreuses personnes en ‘’pensent beaucoup de bien’’. Problème, le fameux projet qui inclut le retour au droit du sol et l’abrogation de la loi sur le mariage pour tous notamment, serait trop ambitieux pour les parlementaires ‘’qui pensent que c’est trop bien pour être possible en politique.’’ Tout s’explique.

 
Hervé Mariton
Hervé Mariton juge son projet de campagne ‘’trop bien’’ pour convaincre / ©maxppp
Ajouter un commentaire