Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Identité heureuse, ancêtres gaulois, programme électoral : Bruno Le Maire envoie valser les propositions de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé

Bruno Le Maire est encore largement distancé dans la course à la primaire de la droite et du centre. Pour tenter une ultime percée, le député de l’Eure n’hésite pas à frapper fort contre les propositions de ses principaux concurrents. De leurs concepts sur l’identité à leur ambition personnelle, Bruno Le Maire envoie valser sans ménagement les propos d’Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy.

Dans la bataille de la primaire de la droite et du centre, Bruno Le Maire sait qu’il doit mettre un gros coup de collier pour rattraper son retard face à Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. La question de l’identité, devenue centrale dans les débats, est l’occasion pour le député de l’Eure de tenter de se démarquer sur les questions économiques, internationales et sociétales, passées sous silence ces dernières semaines. Entre ‘’l’identité heureuse’’ défendue par Alain Juppé et les récentes sorties polémiques sur les ‘’ancêtres gaulois’’ de Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire juge qu’il est grand temps de mettre au centre des discussions un débat sur ‘’les sujets de fonds’’ demandé par les Français ‘’depuis trente ans’’. C’est pourquoi le troisième homme de cette primaire a dévoilé un pavé de plus de 1000 pages détaillant l’ensemble de ses propositions. ‘’Un pavé que nous allons lancer dans la mare politique’’, se targuait-t-il au Parisien.

Le schmilblick n’attend pas

Rapidement critiqué sur son manque d’esprit de synthèse, et sur le risque probable qu’aucun électeur ne parvienne au bout de son ‘’contrat présidentiel’’, Bruno Le Maire se défend. ‘’Si c’est pour faire de grandes généralités sur la France qui est une grande nation qui va réussir demain, qui est absolument formidable, avec un peuple exceptionnel issu des Gaulois, qui a l’identité heureuse (…) désolé, ça ne fait pas avancer le schmilblick’’, raille-t-il dans les colonnes du Monde. Selon le député de l’Eure, Nicolas Sarlozy ‘’avance à coups de déclarations péremptoires et caricaturales en se disant ‘ça va me faire gagner l’élection’’, tandis qu'Alain Juppé est un candidat qui déclarerait, en substance, ‘’Dormez bien bonne gens, ne vous inquiétez pas, je ne suis là que pour cinq ans et je vous laisserai tranquille’’. Alain Juppé a en effet déclaré qu’il ne briguerait qu’un seul mandat présidentiel et qu’il ne serait donc pas candidat à sa réélection en cas de victoire. Une proposition à laquelle est farouchement opposé Bruno Le Maire qui juge que ''ça ne se voit dans aucune autre démocratie''. Pour l’heure, le maire de Bordeaux est bien parti pour remporter la primaire de la droite et du centre. Selon le dernier sondage Ispos, il reste en tête avec 37 % des voix, suivi par Nicolas Sarkozy avec 33 %. Bruno Le Maire, quant à lui, est loin derrière avec seulement 13 % des voix, suivi de près par François Fillon et ses 10 %.  

Bruno Le Maire
Bruno Le Maire raille les programmes électoraux de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé / ©maxppp
Ajouter un commentaire