Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Christophe Lagarde étrille Nicolas Sarkozy, ‘’meilleur adversaire’’ pour faire gagner Marine Le Pen

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI et soutien d’Alain Juppé dans la primaire de la droite et du centre était l’invité de BFM TV ce lundi. Il se dit ‘’choqué’’ par les récents propos de Nicolas Sarkozy et juge que l’ancien président est le candidat idéal pour faire gagner Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle.

Face à la montée du Front national dans les sondages et la probabilité, quasi unanime, de voir Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, la droite est en ordre de bataille. Alors que Nicolas Sarkozy continue de se placer comme rempart à l’extrême-droite, Jean-Christophe Lagarde lui estime que sa présence au second tour de l’élection présidentielle serait une aubaine pour la cheffe frontiste. Le ‘’meilleur des adversaires pour Marine Le Pen ?’’ l’interroge Jean-Jacques Bourdin, ‘’bien évidemment’’, abonde Jean-Christophe Lagarde. Selon le président de l’UDI, Nicolas Sarkozy a ‘’un pouvoir de répulsion vis-à-vis de la gauche très fort. S’il se retrouve face à Marine Le Pen demain, vous êtes sûrs que les gens de gauche iront voter pour sauver l’esprit républicain ? Moi je ne le crois pas’’, déplore-t-il sur BFM TV ce lundi.

En cause, la droitisation palpable du discours de l’ancien président qui basculerait dans le populisme selon Jean-Christophe Lagarde. ‘’On ne combattra bien Marine Le Pen qu’en ayant des résultats et pas seulement des discours, ce qui nécessite une alternance déterminée, forte et lucide’’, plaide-t-il, ajoutant que selon lui, ‘’Nicolas Sarkozy est devenu un candidat dangereux pour l’alternance’’.

‘’Ce n’est pas au niveau’’

Jean-Christophe Lagarde déplore les polémiques qui jalonnent les discours de Nicolas Sarkozy, des gaulois au burkini en passant par la double portion de frites, largement raillée par les réseaux sociaux. ‘’Une chose m’a choquée, j’entendais Nicolas Sarkozy l’autre jour, pour essayer de séduire l’électorat de Le Pen, est-ce que vous pensez que c’est du niveau d’un président de la République que de parler du jambon et des frites à la cantine ? C’est un débat municipal oui, pas un débat présidentiel’’, tranche-t-il.

Une proposition ‘’pas au niveau’’, selon ce soutien d’Alain Juppé. ‘’On parle beaucoup de populisme en ce moment. Être responsable politique c’est respecter le peuple, ce n’est pas lui raconter des bobards pour le décevoir après’’. Jean-Christophe Lagarde juge que ‘’si le mandat de Nicolas Sarkozy, qui avait soulevé beaucoup d’espoir en 2007, avait été un succès, on aurait sans doute gagné en 2012’’. Selon lui, ‘’quand on a fracturé son camp dans la primaire, on aura bien du mal à rassembler ensuite’’.

En cas de victoire de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre, Jean-Christophe Lagarde annonce que les centristes se réuniront en congrès pour étudier ‘’toutes les options possibles’’, quitte à présenter leur propre candidat. 

Primaire à droite : Nicolas Sarkozy estime avoir
Pour Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI, Nicolas Sarkozy est le meilleur adversaire pour faire gagner Marine Le Pen / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News