Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Jean-François Copé charge (encore) Nicolas Sarkozy ‘’Ce mec, il n’a rien de vrai’’

Avec 1% d’intentions de vote au premier tour de la primaire de la droite et du centre, Jean-François Copé sait qu’il a très peu de chances de l’emporter. Peu importe, le député-maire de Meaux profite des projecteurs pour taper sur sa cible favorite : Nicolas Sarkozy.

Après le second débat de la primaire de la droite et du centre, on aurait naïvement pu croire que Jean-François Copé avait épuisé tous ses coups contre Nicolas Sarkozy. C’était bien mal connaître le député-maire de Meaux qui déploie des torrents d’imagination dès qu’il s’agit de critiquer l’ancien président. Interrogé par l’Opinion, Jean-François Copé dresse un portrait décidemment peu flatteur de Nicolas Sarkozy. ‘’Tout le monde lui ment parce qu’il ne supporte pas la contradiction. (…) Ce mec, il n’a rien de vrai. C’est terrible, tout est organisé. C’est un univers factice (…) C’est un remarquable hâbleur, un bonimenteur’’. Voilà Nicolas Sarkozy rhabillé pour l’hiver ?

Pas encore tout à fait. Jean-François Copé l’accuse également d’avoir tout fait pour l’empêcher de participer à la primaire. ‘’Il a menacé les gens qui ne voulaient pas le suivre de ne pas avoir d’investiture. Il est allé chasser systématiquement sur mes terres, évidemment’’. Sur ce point, le maire de Meaux n’est pas le seul à formuler des critiques contre l’ancien chef d’État : Nathalie Kosciusko-Morizet et Frédéric Lefebvre ont également dénoncé à plusieurs reprises une primaire truquée par Nicolas Sarkozy.

‘’D’une certaine manière, j’ai déjà gagné’’

Reste que la primaire, Jean-François Copé y participe finalement. Un exploit pour l’homme politique qui s’était imposé une diète médiatique de 18 mois après le scandale Bygmalion. ‘’Vous auriez imaginé il y a un an me voir dans tous les débats et tous les journaux ?’’, se réjouit Jean-François Copé. ‘’Je suis revenu dans le jeu, dans le débat public. Ça me permet de dire mon innocence. D’une certaine manière j’ai déjà gagné’’.

Une chance pour le candidat parce qu’avec 1% d’intentions de vote à la primaire de la droite et du centre, peu de chances de se retrouver au second tour. Mais Jean-François Copé se veut conciliant. ‘’La seule manière de faire le deuil de ce que vous avez perdu, c’est la résilience (…) Tout cela amène à méditer sur la nature humaine’’. C’est toujours ça de pris.

 

Nicolas Sarkozy manque de fair-play pour Jean-François Copé
Jean-François Copé enchaîne les attaques contre Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire