Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-François Copé juge « inéquitables » les conditions d’accès aux parrainages de la primaire

Jean-François Copé apporte de l’eau au moulin de Nathalie Kosciusko-Morizet. Le député-maire de Meaux a jugé ce jeudi 14 juillet « inéquitables » les conditions d’accès aux parrainages des candidats de la primaire de la droite et du centre.

Interrogé ce 14 juillet dans les 4 Vérités sur France 2 sur la question de savoir si la possible absence de femmes candidates à la primaire de la droite et du centre serait un échec, Jean-François Copé répondu par l’affirmative, déplorant que « les règles qui ont été fixées [soient] beaucoup trop strictes. » Le député-maire de Meaux, lui-même candidat à la primaire, faisait référence à l’obligation pour les candidats de recueillir les parrainages de 250 élus, dont 20 parlementaires, et de 2 500 adhérents des Républicains.

Critique envers le parti

Il en a profité pour adresser un tacle bien senti à Nicolas Sarkozy en critiquant la direction des Républicains et en rappelant au passage qu’il n’était « pas de ceux qui ont fixé les règles. » « C’est de la responsabilité du parti, de la direction du parti. De ce point de vue, je trouve que ce n’est pas convenable la manière dont les moyens sont utilisés. »

Candidature en bonne voie

Évoquant sa situation personnelle, Jean-François Copé a néanmoins assuré être en bonne voie pour valider sa candidature. « Je ne les ai pas encore (ndlr : les parrainages), mais je les aurai. J’ai les parrainages des parlementaires, pratiquement tous ceux des élus, et nous sommes en train de collecter ceux des militants. »

Jean-François Copé juge « inéquitables » les conditions d’accès aux parrainages de la primaire
Jean-François Copé déplore que les conditions d'accès à la primaire de la droite et du centre soient trop strictes / ©France 2
Ajouter un commentaire