Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-François Copé s'attaque à la Fonction Publique (vidéo)

Le candidat à la primaire de la droite et du centre était l’invité de Patrick Cohen lundi 2 mai sur les ondes de France Inter. En pleine campagne, Jean-François Copé a évoqué les réformes qu’il souhaitait mettre en place s’il était élu, revenant notamment sur la refonte du code du travail. L’occasion pour le député-maire de Meaux d’aller plus loin dans ses annonces concernant le statut des fonctionnaires. Non Stop Politique vous en dit plus.

En 2012, alors que Jean-François Copé était candidat à la présidence de l’UMP, le député voulait déjà limiter le statut de la fonction publique à la sécurité, la justice, la défense et à l’éducation.  L’élu proposait alors « de poursuivre la dynamique des réformes structurelles engagées par Nicolas Sarkozy », en proposant notamment « pour la fonction publique une évolution à la suédoise ».  « Il y a des ministères entiers qui pourraient accueillir dans d’excellentes conditions des gens du privé. Il faut repenser le périmètre et les missions de l’Etat mais aussi celui des collectivités. Personne n’a jamais montré qu’un taux de fonctionnaires aussi élevé était la garantie d’un bon fonctionnement du service public », déclarait Jean-François Copé aux Echos.

« Je propose l’embauche de CDI »

Ce lundi 2 mai, sur les ondes de France Inter, l’élu Les Républicains va encore plus loin dans sa réforme de la fonction publique. « On ne peut pas créer de nouveaux emplois s’il s’agit de fonctionnaires qui vont être payés 40 ans, plus 20 ans de retraite. L’Etat n’a plus les moyens », prévient celui qui voulait déjà en 2012 la fusion des caisses d’assurance-maladie et d’allocations familiales. « Donc c’est la raison pour laquelle je propose l’embauche de CDI. Parce que tout simplement pour beaucoup d’entre eux ils auraient une formation, l’apprentissage d’un vrai métier, qui appliquerait les mêmes conditions, je parle pour les nouveaux arrivants, on ne revient pas sur ceux qui sont déjà là », revendique Jean-François Copé, qui a toujours milité pour la suppression des 35 heures. « Cela permettrait à de très nombreux jeunes de commencer très utilement leur carrière au service du pays », conclut le candidat à la primaire de la droite et du centre. 

Jean-François Copé s'attaque aux fonctionnaires
Jean-François Copé veut changer le statut des fonctionnaires. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News