Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Frédéric Poisson agacé par la question sur Ziad Takieddine posée à Nicolas Sarkozy

Pendant le débat de la primaire Les Républicains, David Pujadas a demandé à Nicolas Sarkozy s'il avait reçu de l'argent liquide de la part de Ziad Takieddine pour financer sa campagne présidentielle de 2007. Jean-Frédéric Poisson a confié être agacé.

Jean-Frédéric Poisson a montré son exaspération dans le dernier débat Les Républicains lors d'une question de David Pujadas sur les affaires judiciaires, le jeudi 17 novembre 2016. Au moment où personne ne s'y attendait vraiment, le journaliste a demandé à Nicolas Sarkozy, s'il avait vraiment accepté de l'argent libyen pour financer sa campagne de 2007 : "Nicolas Sarkozy, avez-vous oui ou non reçu de l’argent liquide, de Libye pour financer votre campagne de 2007 comme l’a affirmé l’intermédiaire Ziad Takieddine ?" a lancé le journaliste.

Surpris par la question, Nicolas Sarkozy s'est alors emporté : "Quelle indignité. Nous sommes sur le service public. Vous n'avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison, qui a été condamné à d'innombrables reprises pour diffamation et qui est un menteur ? Ce n'est pas l'idée voyez-vous que je me fais du service public. C'est une honte". Nicolas Sarkozy a par la suite changé de sujet en s'emportant cette fois sur le nouveau candidat à la présidentielle 2017, Emmanuel Macron.

Jean-Frédéric Poisson agacé par cette question

Selon nos confrères d'Europe 1, Jean-Frédéric Poisson s'est montré irrité de revoir au centre du débat le sujet libyen. Juste après la question de David Pujadas, on entend le président du parti chrétien-démocrate s'emporter en disant : " C'est pas vrai...!". Le candidat à la primaire de la droite et du centre s'est alors dénoncé : "Oui, c'est bien moi. Je me demandais si nous allions repartir pour vingt minutes sur les affaires. Et ça m'agacait d'avance", affirmait-il sur Europe 1.

Jean-Frédéric Poisson agacé par la question sur Ziad Takieddine posée à Nicolas Sarkozy
Jean-Frédéric Poisson a confié être agacé des questions sur les affaires judiciaires. / ©maxppp
Ajouter un commentaire