Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Frédéric Poisson et les "lobbies sionistes" : "l’incident est clos"

Après ses propos controversés sur les "lobbies sionistes", la situation était devenue délicate pour Jean-Frédéric Poisson. La Commission de la haute autorité de la primaire a finalement décidé de clore l’incident.

Ouf de soulagement pour Jean-Frédéric Poisson. Depuis ses propos polémiques dans Nice-Matin le 19 octobre dernier, sur la supposée soumission "aux lobbies sionistes" d’Hillary Clinton, il était dans une position pour le moins inconfortable.

Hier, il présentait ses excuses au micro de France Info : "Les propos que j'ai prononcés ont provoqué de l'inquiétude et de la peur chez beaucoup de personnes membres de la communauté juive en France. J'en suis désolé. Je leur demande pardon pour ça parce que ce n'était pas mon intention de blesser. Je n'ai pas de haine à l'égard de quiconque et certainement pas d'eux." 

Aujourd’hui, la Commission de la haute autorité de la primaire semble avoir été sensible à ses excuses. Son président, Thierry Solère, s’est exprimé au micro d'LCP, à la sortie de la réunion qui avait lieu aujourd’hui, pour statuer sur le sort du candidat : "La commission a entendu à sa demande Jean-Frédéric Poisson, il est revenu à l’occasion de cette réunion sur les propos qu’il a tenus, il nous a redit ce qu’il a dit dans les médias, c’est-à-dire qu’il avait compris l’émoi légitime, qu’il regrettait profondément." Et a conclu ainsi : "Pour la Commission, l’incident est clos sur ce registre."

Jean-Frédéric Poisson aurait pu être exclu de la primaire de la droite et du centre

Thierry Solère a également ajouté que Jean-Frédéric Poisson avait tenu à clarifier quelques informations durant la réunion, notamment "qu’il ne participerait pas à un meeting organisé avec Monsieur Ménard dans le département de l’Hérault". Une décision qui a "réjoui l’ensemble des participants. L’incident est clos et la campagne de la primaire continue" a conclu tout sourire, Thierry Solère.

Ce meeting commun avec Robert Ménard était prévu pour le 12 décembre prochain à la Mutualité de Paris. Un rassemblement qui doit réunir des partisans de "l’Union des droites", qui imaginent un rapprochement entre la droite traditionnelle et le Front National, selon nos confrères de France Info. En position délicate, Jean-Frédéric Poisson qui avait annoncé l’annulation de ce meeting ce matin, semble avoir été plutôt bien inspiré.

Marion ROUYER

Jean-Frédéric Poisson et les
Jean-Frédéric Poisson ne sera pas exclu de la primaire / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News