Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Frédéric Poisson n’exclut pas de voter pour Marine Le Pen ‘’si elle changeait de position’’

Le président du parti chrétien-démocrate est régulièrement attaqué sur sa proximité avec le Front national. Invité sur RTL ce lundi, il n’exclut pas de voter pour Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle si elle devait se retrouver face à François Hollande.

Jean-Frédéric Poisson est un peu le candidat surprise de la primaire de la droite et du centre. Grâce à un accord avantageux avec le parti Les Républicains, le président du parti Chrétien-démocrate s’est vu qualifié pour la primaire sans avoir à passer par la case parrainages. Très à la traîne dans les sondages – il n’est crédité que de 2% d’intentions de vote – il parvient pourtant à faire largement parler de lui. En cause, ses récentes déclarations polémiques sur les ‘’lobbies sionistes’’ qui manipuleraient la campagne présidentielle américaine ou ses rapprochements un peu trop réguliers avec le Front national. Jean-Frédéric Poisson est le seul candidat de la primaire de la droite et du centre à avoir appelé à briser ‘’le cordon sanitaire’’ autour du parti frontiste, provoquant une levée de boucliers chez ses concurrents.

Invité sur RTL ce matin, le candidat réaffirme qu’il n’est pas envisageable de voter pour Marine Le Pen, en cas de duel contre Alain Juppé au second tour de l’élection présidentielle. ‘’ je suis le seul de tous les candidats à la primaire à avoir dit pourquoi je ne partageais pas le projet politique du Front national. Je suis opposé à la préférence nationale, je suis opposé à la peine de mort, je n’ai pas la vision qu’à le FN de la laïcité, je ne partage pas sa vision de l’Europe ni de l’euro et je n’aime pas les orientations qui sont prises par ce parti politique en ce qui concerne l’éducation et sa réforme. Partant de là, je ne vois pas comment je pourrais soutenir la candidate du Front national, assure-t-il. De quoi rassurer ses concurrents ? Pas vraiment.

Jean-Frédéric Poisson préfère un frontiste ‘’honnête’’ qu’un socialiste ‘’malhonnête’’

En cas d’un duel entre Marine Le Pen et François Hollande, Jean-Frédéric Poisson n’exclut pas de voter pour la candidate frontiste, à certaines conditions. ‘’Dans l’état actuel des choses non, mais encore une fois le redressement de la France implique de tels changements et de rupture que si Mme Le Pen changeait d’avis sur les choses que j’ai dites tout à l’heure, alors pourquoi pas, nous verrons’’. Mais seulement en cas de duel face à François Hollande, martèle-t-il. ‘’ J’ai toujours dit qu’entre un candidat socialiste malhonnête et un candidat du front national honnête, je pourrais faire le choix de soutenir ce candidat honnête’’, ajoute-t-il.

Une position ambigüe qui risque de raviver les tensions entre les candidats à la primaire de la droite et du centre. D’autant que Jean-Frédéric Poisson répète à l’envie que ‘’le projet de société porté par [ses] différents concurrents ne [l’enthousiasme] pas pour l’instant’’. Concernant le second tour de la primaire, le successeur de Christine Boutin assure qu’il soutiendra ‘’celui qui gagnera la primaire’’. Pas question pour autant de faire campagne pour le vainqueur, précise Jean Frédéric Poisson. ‘’Je le ferais pour des raisons éthiques, j’aimerais pouvoir le faire pour des raisons politiques également. Donc je le dis clairement, mon soutien ira au vainqueur de la primaire.’’ Mais c’est tout. 

Le Crif demande
Jean-Frédéric Poisson envisage de voter pour Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle / ©maxppp
Ajouter un commentaire