Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Luc Bennahmias : le best-of de ses répliques lors de la primaire de la gauche

Jean-Luc Bennahmias a tout fait pour se démarquer lors de la primaire de la gauche. Et on peut dire que c'est plutôt réussi. Entre la perte de mémoire et les sorties fracassantes, le candidat pour le Front Démocrate a étonné et détonné. Non Stop Politique vous propose un petit best-of des phrases marquantes.

Jean-Luc Bennahmias est sans aucun doute la révélation de cette primaire de la gauche. Dans la campagne, Jean-Luc Bennahmias branche du Front démocrate a étonné par son franc-parler, son humour mais aussi pour son authenticité.

Pour du second débat sur Itélé et BFM, Jean-Luc Bennahmias s'était démarqué sur la question de la "légalisation du cannabis". Selon lui, "il n'y a pas que les jeunes qui fument du cannabis. Un certain nombre de personnes âgées fument du cannabis." Le candidat avait alors déclaré que ça lui était arrivé de "fumer", mais pas ce soir. Le problème, "nous sommes le seul pays à ne pas en débattre".

"La France, un vieux pays de machos" lançait Jean-Luc Bennahmias

Pour le troisième débat de la primaire de la gauche, le candidat profitait d'une question sur les droits des femmes pour dénoncer le machisme ambiant en France. "Il ne faut pas attendre des hommes grand-chose, c’est aux femmes de voir comment elles combattent et comment elles font le travail", a-t-il estimé, suscitant aussitôt l’incrédulité sur le plateau. "Ah bon ?" lui rétorque Léa Salamé. "Les femmes, c’est l’affaire des femmes ?" ajoute David Pujadas.

Quand Jean-Luc Bennahmias découvre son programme en direct

C'était au premier débat de la primaire sur TF1 le 12 janvier sur TF1 et RTL. Face à Elizabeth Martichoux, Jean-Luc Bennahmias a eu une perte de mémoire. En effet, l'ancien vert et cofondateur du Modem, était interrogé sur sa proposition de constituer un corps de vigiles privés. Jean-Luc Bennahmias affirme ne pas avoir inscrit cette mesure dans son programme. Une déclaration qui ne semble pas plaire aux journalistes, qui affirment bien avoir lu cette mesure sur son site internet quelques heures plus tôt.

Cette mesure était bien inscrite noir sur blanc dans son programme disponible sur son site internet. Néanmoins le vendredi 13 janvier, le chapitre en question semble avoir disparu comme par magie du site internet du candidat.

Jean-Luc Bennahmias : le best-of de ses phrases lors de la primaire le gauche
Entre la perte de mémoire et les sorties fracassantes, le candidat pour le Front Démocrate a étonné et détonné. / ©maxppp
Ajouter un commentaire