Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Luc Mélenchon menacé par Benoît Hamon ? Il passe à l'offensive

A peine les résultats du premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire étaient-ils connus dimanche soir que Jean-Luc Mélenchon a dégainé. Dans l’entourage du leader de La France insoumise, Benoît Hamon a concentré les critiques. Candidat le plus à gauche du scrutin, son éventuelle victoire dimanche prochain pourrait coûter cher à Jean-Luc Mélenchon.

Benoît Hamon dérange. Vainqueur du premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire dimanche soir, l’ancien ministre de l’Education nationale fait figure de favori à la victoire finale le week-end prochain face à Manuel Valls. Si la logique est respectée, Benoît Hamon devrait donc faire partie des candidats à l’élection présidentielle en avril prochain. Et ça, ça ne fait pas les affaires de tout le monde. S’il est pour l’heure crédité d’un score très faible au premier tour de l’élection présidentielle, Benoît Hamon n’en reste pas moins le possible candidat PS le plus à gauche sur l’échiquier politique. Un positionnement qui ne devrait pas déranger les favoris que sont François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron mais qui pourrait coûter cher en revanche à Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon s'attaque à Benoît Hamon

Si Manuel Valls venait à l’emporter dimanche prochain, Jean-Luc Mélenchon ferait figure de seul candidat à gauche de la politique menée par le gouvernement au cours des cinq dernières années. Si c’est Benoît Hamon, en revanche, ça pourrait changer pas mal de choses. L’entourage du leader de la France insoumise ne s’est d’ailleurs pas trompé de cible dimanche soir en attaquant l’ancien ministre de l’Education nationale et en épargnant l’ancien Premier ministre : "La préoccupation de Hamon, c’est le poste de premier secrétaire du PS pour la séquence d’après" a ainsi lancé Danielle Simonnet, coordinatrice du Parti de gauche tandis qu’Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon dénonçait la "langue de bois d’apparatchik" de  Benoît Hamon ainsi que sa mesure phare, le revenu universel, qu’il voit comme "une escroquerie politique et une mesure gadget dangereuse pour notre système d’aides sociales". C’est clair, Jean-Luc Mélenchon ne verrait pas d’un bon oeil la victoire de Benoît Hamon dimanche prochain au second tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire.

Jean-Luc Mélenchon menacé par Benoît Hamon ? Il passe à l'offensive
L'entourage de Jean-Luc Mélenchon s'en est pris à Benoît Hamon dès l'annonce des résultats du premier tour / ©maxppp
Ajouter un commentaire