Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Luc Mélenchon ne sera jamais président de la République selon Jean-Marie Le Guen

Jean-Luc Mélenchon est entré en campagne pour l'élection présidentielle de 2017. Le leader de "la France insoumise" a verrouillé sa cible sur François Hollande. Au gouvernement, c'est Jean-Marie Le Guen qui s'est chargé de lui répondre en lui faisant porter la responsabilité de la probable absence de la gauche au second tour de l'élection présidentielle.

Jean-Luc Mélenchon a donné le coup d'envoi de sa campagne présidentielle, hier dimanche 5 juin, à Paris. Un meeting place Stalingrad qui a réuni 10.000 personnes selon les organisateurs. Candidat sans étiquette, l'ancien leader du Front de gauche se présente comme le chef de file des "Insoumis". Pendant un peu moins d'une heure, il a tiré à boulets rouges contre François Hollande et le gouvernement de Manuel Valls. Jean-Luc Mélenchon a d'ailleurs fait le service après vente de ce "défilé de la France insoumise", ce lundi matin, chez Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC. Le candidat de la gauche radicale s'est montré confiant quant à ses chances de battre François Hollande en 2017 ; le président de la République qu'il décrit comme "une chose incertaine, plutôt droitière, ayant inventé la déchéance de la nationalité et la loi Travail". Dans la foulée, le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, a répondu à son ancien camarade du PS.

MACHINE À PERDRE

Connu pour son franc-parler, Jean-Marie Le Guen a la dent dure contre Jean-Luc Mélenchon et contre tout ceux qui font partie de ce qu'il appelle "la vieille gauche". En mars dernier, il annonçait "la disparition prochaine des communistes", aujourd'hui, il prédit à Jean-Luc Mélenchon une défaite au soir du premier tour de l'élection présidentielle, "Il n'y pas d'autre finalité" a-t-il estimé, "son action se terminera au soir du premier tour où il appellera à voter pour le candidat qui fera face à l'extrême-droite". Proche de Manuel Valls, Jean-Marie Le Guen fait partie, comme le Premier ministre, des apôtres de la clarification à gauche, voire de la recomposition de celle-ci. Jean-Luc Mélenchon aussi, mais dans un sens inverse, sans les "réformistes" du Parti socialistes. Deux gauches définitivement irréconciliables dont le crépuscule devrait intervenir au soir du premier tour de l'élection présidentielle. 

Jean-Marie Le Guen tacle Jean-Luc Mélenchon
Jean-Marie Le Guen estime que Jean-Luc Mélenchon va faire perdre la gauche / ©BFM TV ©Le Figaro
Ajouter un commentaire
Breaking News