Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Luc Mélenchon raille François Hollande, ''le premier des Clintoniens''

Pour Jean-Luc Mélenchon, Hillary Clinton est seule responsable de la victoire de Donald Trump à la tête de la Maison Blanche. En cause, une politique éloignée du peuple et de ses réalités et le déni d’un ras-le-bol des citoyens pour la classe politique.

Depuis l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, Jean-Luc Mélenchon n’a eu de cesse de critiquer le principe des primaires, ‘’une machine à museler l’énergie populaire’’. Convaincue que ‘’Bernie Sanders aurait gagné’’, le fondateur de la France Insoumise se voit conforter dans sa décision de ne pas participer à la primaire de la gauche, malgré les appels incessants des socialistes et des communistes.

Et de faire le parallèle entre la campagne aux États-Unis et celle qui s’annonce en France. Pour lui, la seule responsable de l’élection, surprise, de Donald Trump, c’est Hillary Clinton. ‘’Cette femme a empêché la mobilisation populaire. Elle, La Clinton, s’ils ont perdu, si Trump a gagné, c’est ça cause des Clinton, c’est à cause de cette ligne politique. Cette femme a bloqué la mobilisation populaire, c’est exactement le problème que nous avons dans notre pays, c’est la même chose, la même situation’’, affirme-t-il. Selon Jean-Luc Mélenchon, ce n’est pas ‘’le choc des étiquettes, les bien-pensants contre les autres’’ qui a offert la victoire à Donald Trump mais bien son discours à l’attention des classes les plus pauvres.

François Hollande, ‘’le premier des Clintonien’’

Et Jean-Luc Mélenchon d’annoncer le même choc en France si les candidats ne changent pas de ligne politique. Selon le candidat à l’élection présidentielle, François Hollande est ‘’le premier Clintonien de France’’. ‘’Il écrivait des textes qui étaient la copie des textes de Clinton aux États-Unis’’, rappelle-t-il.  Il dénonce également le déni d’un ras-le-bol citoyen qui ouvre la porte à l’extrême-droite. ‘’Partout, le peuple dit ras-le-bol des politiques libre-échangistes, la concurrence libre et non-faussée’’. Et sur ce point, pour Jean-Luc Mélenchon, tous les candidats se valent. ‘’Donc ces gens-là sont responsables du désastre et à chaque fois d’ailleurs que c’est l’un d’eux qui passe, c’est une droite abominable qui passe derrière’’

‘’En France ce sera pareil. Si comme vous dites la gauche c’est pour entendre Hollande, Valls, Montebourg, je sais pas quoi encore. Que dès que vous ouvrez leur programme, que d’un côté ou de l’autre ils racontent des horreurs, eh bien les gens n’iront pas voter pour eux ! C’est évident’’, argue-t-il.

 

 

Hillary Clinton et François Hollande
Pour Jean-Luc Mélenchon, François Hollande est ''le premier des clintoniens'' / ©maxppp
Ajouter un commentaire