Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Jean-Pierre Raffarin estime qu’Alain Juppé n’a aucun défaut

Jean-Pierre Raffarin soutient corps et âme Alain Juppé dans la course à la primaire de la droite et du centre. Invité sur Public Sénat ce mardi 13 septembre, l’ancien Premier ministre n’a pas tari d’éloges sur le maire de Bordeaux.

Ultra-loyal. Jean-Pierre Raffarin  inaugurait ce mardi soir l’émission "L’épreuve de vérité" diffusée sur Public Sénat. L’occasion pour l’ancien Premier ministre d’apporter encore une fois tout son soutien à son candidat favori, Alain Juppé. Visiblement, le sénateur (LR) de la Vienne croit dur comme fer à l’élection du maire de Bordeaux vu qu’il rassemble pour lui toutes les qualités nécessaires ou du moins qu’il est irréprochable. A la question, "quel est le principal défaut d’Alain Juppé ?", Jean-Pierre Raffarin ne sait que répondre. "Ma foi, j’ai dû mal à en trouver quelques défauts" déclare-t-il. "Je vais en chercher" plaisante-t-il.

Jean-Pierre Raffarin à 100%  pour Alain Juppé

En tout cas pour le président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, c’est l’occasion de mettre en concurrence Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Jean-Pierre Raffarin n’a aucun mal à trouver le principal défaut –selon lui- de l’ancien chef de l’Etat. "Je pense que Nicolas Sarkozy est plutôt dans une logique de clivage, ce qui n’est pas idéal" explique-t-il.

En août dernier, en meeting à Chatou, l’ancien Premier ministre s’était montré beaucoup plus virulent à l’encontre de Nicolas Sarkozy. "On ne gouverne pas avec la haine. La haine, c’est la colère des faibles" assénait-il sans toutefois nommer l’ex-chef de l’Etat. "Nous ne faisons pas du clivage la règle de mobilisation" continuait-il avant de faire l’éloge de son candidat. Jean-Pierre Raffarin ou le porte-flingue au sens de la formule aiguisée d’Alain Juppé. 

Jean-Pierre Raffarin estime qu’Alain Juppé n’a aucun défaut
Pour Jean-Pierre Raffarin, Alain Juppé n’a aucun défaut / ©maxppp
Ajouter un commentaire