Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

L'émission politique : Benoit Hamon défend son "49-3 citoyen"

Invité de l’Émission politique sur France 2, Benoît Hamon est revenu sur l’une des propositions phares de son programme : le "49-3 citoyen." Face aux critiques des journalistes, il a tenté de défendre sa position.

Proposition pour le moins originale. Benoît Hamon est l'un des candidats à la primaire de la Belle alliance populaire qui aura lieu les 22 et 29 janvier 2017. En août 2014, comme Arnaud Montebourg, il avait décidé de quitter le gouvernement de Manuel Valls. Aujourd’hui il s’oppose clairement à l’ancien premier Ministre et en fait son adversaire principal. Le 6 décembre dernier, au micro de France Inter, il jugeait que sa candidature était "la plus clivante qui soit." Invité de l’Émission politique ce jeudi 8 décembre sur France 2, il est venu défendre son programme.

Dans son programme, une mesure étonnante sort du lot, celle du "49-3 citoyen." Une proposition qui permet aux Français (1% du corps électoral, soit 450 000 personnes) d’imposer l’examen ou la suspension d’une loi au Parlement. Benoit Hamon a tenu à défendre avec vigueur sa proposition : "La démocratie ce n’est pas seulement quand ça m’arrange. La démocratie ca amène parfois à proposer des choix qui ne sont pas forcément ceux que je défends." Devant le scepticisme des journalistes, et de David Pujadas qui lui rétorque que "450 000 personnes c’est une minorité pas une majorité" Benoit Hamon embraye : "Déjà pour avoir une pétition signée par 450 000 personnes, commencez par remplir un papier vous verrez que ce n’est pas si facile que ça."

Benoit Hamon défend l’idée de son "49-3 citoyen"

Léa Salamé, visiblement peu convaincue, l’interroge : "Mais comment on réforme ? Comment vous faites passer vos lois ?" Benoit Hamon poursuit son raisonnement : " Lorsqu’une loi est votée, que 450 000 citoyens jugent que cette loi doit passer devant le peuple, parce qu’ils jugent que la question est trop grave pour qu’elle ne soit traitée que par le Parlement, il me semble légitime que l’on puisse donner au peuple le moyen de reprendre la main. Nous vivons aujourd’hui dans une démocratie immature et intermittente. Plus de démocratie ce n’est pas mauvais." Benoit Hamon, sûr de son bon raisonnement ajoute "Moi je pense, que dans la démocratie qui est la nôtre, celle de la Vème république qu’il faut urgemment réformer, il est nécessaire que les citoyens fassent irruption dans le jeu démocratique (...) en permettant que quand un texte de loi a été voté et que 450 000 citoyens le jugent nécessaire, ce texte pour être définitivement adopté passe par référendum." Léa Salamé lui objecte que si le référendum avait dit non au mariage pour tous, "On aurait pas eu de mariage pour tous". Benoit Hamon lui répond alors "Je suis convaincu du contraire, je pense que le mariage pour tous aurait été adopté." Dans son programme, le candidat à la primaire de la gauche propose 29 propositions pour "rénover la démocratie."

L'émission politique : Benoit Hamon défend son
Dans son programme, Benoît Hamon souhaite rénover la démocratie / ©maxppp
Ajouter un commentaire