Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Malek Boutih sur Macron "C’est quelqu’un à qui je confierais mon argent mais pas mon pays"

Le député socialiste de l’Essonne a jugé sévèrement le quinquennat de François Hollande ce matin dans le Talk du Figaro. Dans la course à la présidentielle, il soutient Manuel Valls et en profite pour dire tout le mal qu’il pense d’une éventuelle candidature d’Emmanuel Macron.

Malek Boutih ne souhaite pas que François Hollande renouvelle sa candidature. Invité du Talk du Figaro ce matin, le député PS de l’Essonne ne cache plus sa déception envers l’actuel président de la République : "Le quinquennat a été au bout de la destruction de la gauche." S’il ne croit plus en François Hollande, Malek Boutih mise clairement sur le potentiel de Manuel Valls qu’il a appelé jeudi 20 octobre, à déclarer sa candidature et ainsi prendre ses responsabilités.

Ce matin, il lui a clairement réitéré son soutien : "Le comportement du Premier ministre ces deniers jours est celui qu’il faut avoir, pas faire de la tactique, pas faire des complots de couloirs, rester loyal dans sa position institutionnelle, ne pas réunir en secret des gens dans des ministères, mais au contraire, faire de la politique, rassembler." Rassembler, en écho à ce discours tenu à Tours samedi dernier, où le Premier ministre s'est efforcé d’essayer de réunir une gauche "pulvérisée".

Malek Boutih avance ses arguments et loue les qualités du Premier ministre : "Son sens de l’Etat, son sens de l’autorité, ses positions sur la République et la laïcité, et une vision moderne de ce que peut être la gauche dans la mondialisation, sur le plan économique et social." Malek Boutih semble donc avoir choisi son camp, même si dans les sondages, Manuel Valls est clairement à la traine face à une possible candidature d’Emmanuel Macron. Le député socialiste donne alors son point de vue et n’hésite pas à s’attaquer au CV de l’ex-ministre : "Emmanuel Macron est quelqu’un qui a du talent, personne ne le conteste. Mais il n’a jamais fait une élection cantonale ou municipale, il n’a jamais participé à une réunion politique de haut niveau. Il n’a jamais eu de responsabilités, hormis au ministère de l’Economie, régalienne autour de la sécurité de la défense de la France, ce qui est déjà une faiblesse." Et de conclure : "Un moment, c’est bien la jeunesse, mais il faut avoir un peu d’expérience pour voir le monde."

"J’ai l’impression qu’il fait la tournée des supermarchés pour vendre ses produits avec son micro-cravate"

Il est également revenu sur la campagne d’Emmanuel Macron qu’il juge "old school" : "J’ai l’impression qu’il fait la tournée des supermarchés pour vendre ses produits avec son micro-cravate, avec très peu d’idées. Je trouve que pour beaucoup de gens il est très décevant, dans sa conception de la politique. Ce n’est pas un conseil d’administration la France. La France ce n’est pas une entreprise." Et de finir par cette phrase "C’est quelqu’un à qui je confierais vraiment mon argent en toute sincérité mais pas mon pays." Emmanuel Macron ou Manuel Valls, Malek Boutih affiche clairement sa préférence. Même si aucun des deux hommes ne s’est encore officiellement déclaré.

Marion ROUYER

Malek Boutih sur Macron
Malek Boutih trouve qu’Emmanuel Macron manque d’expérience / ©maxppp
Ajouter un commentaire