Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Manuel Valls affirme sa loyauté envers François Hollande et appelle la gauche à sortir ‘’du bac à sable’’

Manuel Valls dément manquer de loyauté envers François Hollande après ses déclarations polémiques sur sa ‘’colère’’ et la ‘’honte’’ des militants socialistes à la lecture des confidences du chef de l’État. Interrogé par France 24 et RFI dimanche soir, il appelle son camp à sortir du ‘’bac à sable’’ et à prendre ‘’ses responsabilités’’.

Depuis la Côte d’Ivoire dans le cadre d’une tournée en Afrique de l’Ouest, Manuel Valls a tenté d’éteindre la polémique provoquée par ses récentes déclarations sur les confidences de François Hollande. Le Premier ministre récuse toute accusation de déloyauté envers le chef de l’État, tout en réaffirmant sa place au sein du gouvernement. ‘’Je suis chef du gouvernement. Je n’ai pas à démontrer ma loyauté : elle est là, chacun le reconnaît. (…) J’ai du respect vis-à-vis de François Hollande. C’est un ami. J’ai aussi du respect pour la fonction’’, assure-t-il aux micros de France 24 et Rfi.

Manuel Valls en a également profité pour répondre à Stéphane Le Foll qui, plus tôt dans la journée de dimanche, l’avait vertement recadré en lui rappelant que ‘’le patron, jusqu’à nouvel ordre, c’est le chef de l'État’’, mettant un holà à ses ambitions présidentielles de plus en plus visibles. ‘’Personne ne doit participer à un jeu qui doit affaiblir le président de la République’’ a-t-il réaffirmé, tout en appelant ‘’chacun’’ à être ‘’à la hauteur de la situation et des grands enjeux’’.

Sortir la gauche du ‘’bac à sable’’

Face au morcèlement de la gauche, le Premier ministre a de nouveau appelé les personnalités de son camp à ‘’agir en responsabilité’’. ‘’Nous ne sommes pas dans une cour de récréation, ni dans un bac à sable’’, a-t-il martelé. Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Emmanuel Macron ont tous opposé une fin de non-recevoir à l’appel au rassemblement du Premier ministre lors de son meeting de Tours le 22 octobre dernier.

Laissant passer quelques nouveaux indices sur ses ambitions pour 2017, Manuel Valls a insisté sur la nécessité pour la gauche de se rassembler pour éviter une débâcle annoncée dès le premier tour de l’élection présidentielle. ‘’Qui peut rassembler toutes ces personnalités ? Comme le dit Jean-Christophe Cambadélis très justement, nous serions la gauche la plus bête du monde. La gauche française peut le devenir. Elle n’est pas à la hauteur de ses responsabilités’’, déplore-t-il. Quant à son rôle pour restaurer la gauche, Manuel Valls reste évasif. ‘’Je veux être à la hauteur de la responsabilité du moment (…) et faire en sorte que le gauche puisse demain l’emporter. Et moi, j’y contribuerai, d’une manière… ou d’une autre.’’

Manuel Valls en Corse :
Manuel Valls appelle la gauche à sortir ''du bac à sable'' et de la ''cour de récréation'' après ses propos polémiques / ©maxppp
Ajouter un commentaire