Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Manuel Valls dézingue Benoît Hamon dans son discours au soir du premier tour

Manuel Valls et Benoît Hamon sont qualifiés pour le second tour de la primaire de la gauche. Si le député frondeur est arrivé en tête, l’ancien Premier ministre n’a pas dit son dernier mot. Dans son discours ce dimanche soir, Manuel Valls a vertement taclé son concurrent, opposant son programme à celui de Benoît Hamon.

La bataille continue. A peine les résultats du premier tour de la primaire de la gauche connus que la campagne reprend de plus belle. Benoît Hamon et Manuel Valls se sont qualifiés pour le second tour. Le député frondeur est arrivé en tête avec plus de 36% des voix, selon les dernières estimations, quand l’ex-chef du gouvernement récolte 31% des voix.  Les deux qualifiés se sont exprimés ce dimanche après l’annonce des résultats.

Benoît Hamon fut l’un des premiers à  s’exprimer, après le discours d’Arnaud Montebourg, grand perdant de ce scrutin. L’ex-ministre de l’Education a tenu à saluer ses concurrents dont Manuel Valls. "Je suis heureux de poursuivre le débat avec Manuel Valls dans la semaine qui suit. C’est son projet de société contre mon projet de société", déclare le député frondeur avant de rappeler que les "questions sociale et écologique sont au centre de son projet".

Manuel Valls ne "croit pas au revenu universel"

L’ancien Premier ministre s’est exprimé après son adversaire. Si Manuel Valls s’est déclaré "heureux" lui aussi de se retrouver face à Benoît Hamon, il l’a ensuite vertement critiqué. "Un choix très clair se présente, entre la défaite assurée et la victoire possible", indique-t-il.  "Vous avez le choix entre des promesses irréalisables, ne vous méprenez pas", continue Manuel Valls. "Je veux une gauche crédible et une qui assume les responsabilités du pays. (…) Je veux une société du travail qui crée de l’emploi, des entreprises compétitives, je ne crois pas à une fin du travail, je ne crois pas qu’il faudrait de nouvelles allocations, je ne crois pas au revenu universel au coût exorbitant" assène l’ex-chef du gouvernement qui n’a pas laissé une minute de répit à son adversaire.

"Vous avez le choix entre accepter ou refuser la défaite annoncée" estime l’ancien Premier ministre. Pour espérer remporter le second tour de la primaire de la gauche, Manuel Valls sait qu’il doit frapper fort. Visiblement, il a choisi comme stratégie de taper dès ce dimanche soir sur le programme de Benoît Hamon.

Primaire à gauche : Valls en tête au premier tour, mais battu au second par Hamon selon un sondage
Manuel Valls a vertement critiqué Benoît Hamon dans son discours au soir du premier tour de la primaire de la gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire