Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Manuel Valls : Malgré son bras de fer avec François Hollande, il refuse de démissionner

Tout le week-end, Manuel Valls et François Hollande se sont livrés à un affrontement féroce sur fond de candidature à la primaire de la gauche. Lors de leur déjeuner ce lundi, le Premier ministre a formellement démenti vouloir quitter le gouvernement.

Le remaniement n’aura pas lieu. La rumeur se faisait persistante dimanche soir après les révélations fracassantes de Manuel Valls dans le JDD. Le Premier ministre annonçait sans ambages se tenir ‘’prêt’’ à être candidat à la primaire de la gauche, quitte à affronter François Hollande. Matignon qui défie l’Élysée, c’est du jamais vu. Au point que les journaux ont commencé à relayer dans la soirée la possibilité d’une démission du Premier ministre afin de se porter candidat sans provoquer de ‘’crise institutionnelle’’. Et s’il ne démissionnait pas, certains observateurs soulignaient que François Hollande, excédé par les sorties de Manuel Valls, pourrait le bouter hors du gouvernement.

Il n’en sera finalement pas question. Le couple de l’exécutif s’est réuni, comme à son habitude, pour un déjeuner ce lundi midi. Alors que l’ambiance promettait d’être tendue, l’entourage de François Hollande a fait savoir qu’elle était ‘’tout à fait cordiale et studieuse’’.

Manuel Valls vante son ‘’sens de l’État’’

Manuel Valls, démissionnera-t-il ou non ? Dans l’avion qui le conduit en Tunisie ce lundi, le Premier ministre dément formellement vouloir quitter le gouvernement en raison de son ‘’sens de l’État’’. Impossible de démissionner ‘’au moment précis où la France fait face à la menace terroriste’’, aurait-il expliqué à ses proches. ‘’Il ne pouvait y avoir et il n’y aura jamais de crise institutionnelle’’ au sommet de l’État aurait-il assuré à François Hollande.

Avec ces déclarations, Manuel Valls tente d’éteindre l’incendie qui menace le couple exécutif depuis plusieurs semaines. Le Premier ministre n’hésite désormais plus à mettre la pression sur le chef de l’État afin de le pousser à renoncer à une seconde candidature. Meilleur moyen, pour les soutiens de Manuel Valls, de le voir devenir candidat sans risquer d’être accusé de trahison.

Manuel Valls en Corse :
Manuel Valls refuse de démissionner malgré son interview polémique / ©maxppp
Réagissez à l'actu
Par boyaux rouges, le lundi 28 novembre à 19:36
MANUEL VALLS : MALGRÉ SON BRAS DE FER AVEC FRANÇOIS HOLLANDE, IL
il en mange des couleuvres Manuel Valls. Après Macron qui prend sa liberté et le livre incendiaire d'Hollande, manquerait plus qu'on lui mettre Ségolène dans les pattes !
0
Ajouter un commentaire
Breaking News