Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Manuel Valls ménage-t-il Benoît Hamon pour faciliter le rassemblement ?

Manuel Valls a-t-il volontairement ménagé Benoît Hamon lors du débat télévisé du 25 janvier ? L’ancien Premier ministre, donné perdant face au député des Yvelines, aurait retenu ses coups pour ne pas rendre impossible une réconciliation entre les deux hommes au soir du second tour.

Manuel Valls s’est-il montré trop tendre face à Benoît Hamon dans le dernier débat de la primaire de la gauche ? L’ancien Premier ministre s’en est défendu ce 27 janvier sur RMC/BFMTV : "Je ne confonds pas le ton et le fond", a-t-il lancé au micro de Jean-Jacques Bourdin. Manuel Valls a réitéré sa conviction que les Français font la part des choses entre la candidature "de la société du travail et de la feuille de paie" qu’il affirme incarner et celle de la "feuille d’impôt" à laquelle il renvoie Benoît Hamon. Pas la peine pour cela de se fâcher, d'autant que sur le fond il a continué à attaquer le programme de son adversaire.

S’il a reconnu que "deux visions de la gauche" s’affrontent et qu’il ne défendra pas le programme de Benoît Hamon s’il perd la primaire le 29 janvier – "ça me paraît difficile de défendre des choses que je n’ai pas portées" –, il a aussi rappelé qu’il se rangerait tout de même derrière lui. Parce qu’il a "toujours" été "loyal."

"Donnez-moi la force pour l’emporter !"

Mais ce serait réellement à contrecœur : "Je ne veux pas me retrouver dans cette situation. Donnez-moi la force pour l’emporter !" a-t-il plaidé avant d’attaquer son adversaire, comme pour montrer que la compétition n’est pas encore terminée. Manuel Valls prévient : s’il ne gagne pas la primaire, le Parti socialiste ne sera pas capable de résister à Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron. Selon lui, "c’est l’idée même de la responsabilité" qui est menacée par la candidature de Benoît Hamon.

Et Manuel Valls de tacler les modèles de son adversaire : Podemos ? Un "mouvement qui empêche la gauche de gouverner en Espagne." Bernie Sanders ? "Il a contesté le leadership au sein des démocrates à Hillary Clinton et les démocrates ont perdu." Jeremy Corbin ? "Le leader du parti travailliste britannique qui est en train de faire les choses de telle manière que les travaillistes britanniques soient dans l’opposition pour toujours." On imagine mal Valls et Hamon marcher main dans la main pour défendre à l'unisson la candidature du PS.

Manuel Valls ménage-t-il Benoît Hamon pour faciliter le rassemblement ?
Dans l'optique de l'après-primaire, Manuel Valls retient ses coups face à Benoît Hamon / ©maxppp
Ajouter un commentaire