Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Manuel Valls ne croit plus en la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017

Pour le Premier ministre, les chances de réélection de François Hollande à la présidence de la République tiendraient du "miracle" selon une indiscrétion de RTL révélée ce mercredi 14 septembre. Entre la primaire de la gauche et l’éventuelle candidature d’Emmanuel Macron, Manuel Valls craint pour la candidature du président sortant.

Plus d’espoir. Si lors du séminaire de rentrée des députés PS, mardi 13 septembre à l’Assemblée nationale, Manuel Valls assénait qu’il était temps de mettre un terme à la "machine à perdre", en coulisses, le discours du Premier ministre était beaucoup plus sombre. Selon une information de RTL révélée ce mercredi soir, le chef du gouvernement ne croit plus en la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017. S’il gardait espoir, la perspective d’une primaire à gauche en janvier prochain, où le président devrait affronter ses plus virulents adversaires, la potentielle candidature d’Emmanuelle Macron vient achever ses craintes. Selon Manuel Valls, l’ancien ministre de l’Economie "est dans une stratégie d’empêchement" et peut "détruire la gauche" s’il se présente contre le chef de l’Etat.

Manuel Valls pense à l’après 2017

Si Manuel Valls assure qu’il restera fidèle au président de la République jusqu’en mai 2017, le chef du gouvernement prépare la suite. "Ma vie politique ne s’arrête pas dans huit mois" aurait lancé le Premier ministre selon RTL. S’il pense à la présidentielle de 2022, ce sont ses terres que le chef du gouvernement souhaite reconquérir en premier temps. En août dernier, Le Point révélait que Valérie Pécresse s’attendait à affronter l’ancien maire d’Evry en 2021 pour les régionales en Ile-de-France. Manuel Valls assurait en juillet dernier dans Le Parisien qu’il serait "candidat au renouvellement de (son) siège de député l’an prochain. " Quel avenir politique se réserve Manuel Valls ? 

Manuel Valls ne croit plus en la victoire de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017
Manuel Valls ne croit plus en la réélection de François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire