Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Manuel Valls revient dans le top 5 des personnalités politiques préférées des Français

Après des mois de chute dans les sondages, Manuel Valls retrouve un second souffle. Selon une étude Ifop-Fiducial, le Premier ministre voit sa cote de popularité remonter en flèche, dépassant tous les autres ténors de la gauche.

La perspective de voir Manuel Valls remplacé François Hollande dans la primaire de la gauche a-t-elle séduit les Français ? Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud-Radio, le Premier ministre connaît une incroyable remontée dans le cœur de l’électorat. Il gagne 10 points par rapport au mois d’octobre et repasse la barre des 50% de bonnes opinions, tout juste. Manuel Valls devance toutes les personnalités de gauche : de Martine Aubry (49%) à Patrick Kanner (14%) en passant par Bernard Cazeneuve (48%), Jean-Luc Mélenchon (47%) et Arnaud Montebourg (46%). Quant à François Hollande, avec 21%, il perd 5 points.

Une réussite après des mois de conflits sur la loi travail et la déchéance de nationalité. Ses prises de position contre François Hollande, notamment sur la publication de son livre-confessions, semblent payer. Les déclarations de poids lourds du parti socialiste en faveur de sa candidature – si François Hollande ne se présentait pas – y sont probablement pour quelque chose. Sur Europe 1 ce week-end, Jean-Yves Le Drian affirmait que Manuel Valls serait ‘’le mieux placé’’ pour remplacer le Président sortant.

D’un côté les soutiens, de l’autre les anti-Valls

Pourtant, ils sont également nombreux au gouvernement à sommer Manuel Valls de rester à sa place. À commencer par François Hollande qui aurait interdit à son Premier ministre de donner une interview au 20h de France 2 ce dimanche. Selon le Parisien, les deux hommes ont eu un échange pour évoquer les propos polémiques de Manuel Valls. ‘’Tes mots ont été très durs’’, lui a confié le chef de l’État avant de l’intimer à se faire discret, au moins jusqu’à ce qu’il annonce s’il sera ou non candidat à sa réélection.

C’est également le propos tenu par Stéphane Le Foll, soutien de la première heure de François Hollande, qui a cru bon de rappeler que ‘’jusqu’à nouvel ordre, le patron, c’est le chef de l’État’’. Et pas son Premier ministre. Ajoutant qu’il était de bon ton de ‘’respecter l’agenda’’ fixé par François Hollande. À gauche, ils sont encore une poignée à défendre coûte que coûte la candidature du Président sortant. François Hollande pourrait avancer la date de sa décision à la fin du mois de novembre, quelques jours après le second tour de la primaire de la droite et du centre.

Manuel Valls
Manuel Valls réussit une remontée en flèche dans les sondages / ©maxppp
Ajouter un commentaire