Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Manuel Valls veut se "déscotcher" de François Hollande

François Hollande semble plus isolé que jamais. Au plus bas dans les sondages, ses soutiens lui tournent le dos et même son Premier ministre prend le large. Le Canard Enchainé du 26 octobre révèle que Manuel Valls veut se "déscotcher" du président de la République. Ce matin sur France Inter, le chef du gouvernement s’est refusé à encourager la candidature du chef de l’État à l’élection présidentielle de 2017.

Emancipation. Si jusqu’à maintenant Manuel Valls restait fidèle à François Hollande, il semblerait que le Premier ministre est décidé de prendre ses distances avec le chef de l’État. Est-ce parce que les révélations explosives du livre-confidences "Un président ne devrait pas dire ça" ont du mal à passer ? Ou est-ce parce que le président de la République est confronté à une impopularité record ? En tout cas, Manuel Valls souhaite faire cavalier seul comme le rapporte le Canard Enchainé dans sa dernière édition. "Je ne veux pas renverser le Président mais me déscotcher de lui. Comme j’ai commencé à le faire au Canada, je suis déterminé à multiplier les pas de côtés", aurait déclaré le chef du gouvernement.

"Il y a une rupture de confiance avec le Président. Comment faire confiance à quelqu’un que vous connaissez depuis longtemps, avec lequel vous travaillez quotidiennement et qui fait écouter vos conversations à des journalistes ? C’est un manque de respect incroyable à l’égard de moi-même, de ses interlocuteurs comme des institutions", aurait continué Manuel Valls toujours dans l’hebdomadaire.

Manuel Valls ne décolère pas contre François Hollande

C’est visiblement la publication du livre de Fabrice Lhomme et Gérard Davet qui semble avoir mis le feu aux poudres. Interrogé sur le sujet ce matin sur France Inter, Manuel Valls a déclaré que s’il avait quelque chose à dire au Président, il ne "le ferait pas à l’antenne mais directement" auprès de lui, dans "le respect de la confidence et du secret".  Une critique à peine voilée au Président. En tout cas, le Premier ministre n’est plus aussi favorable que cela à une candidature de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017. "C’est une décision intime. Il doit tenir compte de la situation. Il doit donner un sens à ce que pourrait être sa candidature et à ce que pourrait être un nouveau quinquennat. Cette décision lui appartient", estime-t-il sur les ondes de France Inter. Un discours à l’inverse de celui qu’il tenait en janvier dernier sur le plateau d’On n’est pas couché où il déclarait que "le candidat naturel pour 2017, était le président de la République sortant". 

Manuel Valls veut se
Manuel Valls prend ses distances avec François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire