Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Marine Le Pen courtise les enseignants avec sa première "convention présidentielle"

La présidente du FN débute sa série de "conventions présidentielles" ce jeudi 22 septembre en abordant la question de l’éducation et de l’enseignement supérieur. L’occasion pour Marine Le Pen de courtiser un peu plus les enseignants, un électorat de plus en plus convaincu par le discours de la députée européenne.

Tentative de drague. Marine Le Pen n’est pas encore en campagne – elle ne la commencera que d’ici le début de l’année 2017-  mais la présidente du FN compte bien occuper l’espace publique et faire passer ses idées. Comme annoncé lors de ses Estivales à Fréjus le weekend dernier, la candidate à l’élection présidentielle a prévu huit conventions thématiques. La première se tient ce jeudi à Paris et porte sur l’éducation et l’enseignement supérieur. Marine Le Pen devrait détailler ses positions pour l’école devant plusieurs personnalités dont l’enseignant et essayiste sur les questions d’éducation Jean-Paul Brighelli comme le rapporte BFMTV. L’occasion pour la dirigeante frontiste de continuer l’opération séduction qu’elle mène depuis quelques années envers les enseignants. Cet électorat, traditionnellement à gauche, semble, de son côté, de plus en plus entendre le discours de Marine Le Pen.

"Redresser l’école et l’enseignement supérieur"

La présidente du FN ne compte pas laisser passer sa chance et depuis 2011, a entamé une entreprise de reconquête. Lors d’un colloque sur l’école cette même année, Marine Le Pen avait fait amende honorable vis-à-vis des enseignants. "Longtemps, il y a eu un malentendu entre nous. Nous avons commis l’erreur de penser que vous étiez complices ou passifs face à la destruction de l’école. Cette époque est révolue" lançait-elle. Depuis, le collectif Racine est né. "Ce groupe d’enseignants amoureux de l’école et déplorant son déclin" comme il se définit est associé au Rassemblement Bleu Marine.  Reste à savoir si avec cette "convention présidentielle" dont l’affiche promet de "redresser l’école et l’enseignement supérieur", Marine Le Pen va gagner encore quelques électeurs… 

Marine Le Pen courtise les enseignants avec sa première
Marine Le Pen tente de séduire l’électorat enseignant / ©maxppp
Ajouter un commentaire