Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, comment sont protégés les candidats à la présidentielle ?

La gifle reçue mardi 17 janvier par Manuel Valls pendant son déplacement en Bretagne a relancé le débat autour de la sécurité des candidats à la primaire puis à l’élection présidentielle. Tour d’horizon de la protection dont disposent ceux qui aspirent à la plus haute fonction de la Ve République.

La sécurité des candidats à l’élection présidentielle est-elle vraiment assurée ? Telle est la question qui est revenue sur la table mardi 17 janvier après la gifle reçue par Manuel Valls lors de son déplacement en Bretagne. Si le service de sécurité de l’ancien Premier ministre a rapidement réagi et maîtrisé l’agresseur, le mal avait déjà été fait. En raison de son passé à Matignon, le candidat à la primaire de la gauche dispose pourtant de ce qui se fait de mieux en terme de protection. Les candidats à l’élection présidentielle ne disposeront en effet d’une protection rapprochée qu’à partir du lancement officiel de la campagne, le 10 avril. Une protection rapprochée dont Manuel Valls bénéficie déjà en raison de son passé de Premier ministre, tout comme les candidats faisant l’objet de menaces précises comme Marine Le Pen.

Le plus gros dispositif de sécurité pour Marine Le Pen

La présidente du Front National fait en effet partie des candidats protégés par des policiers du service de la protection (SDLP). Elle fait d’ailleurs également l’objet d’une protection à son domicile depuis les attentats de Paris et dispose d’un garde du corps personnel. "Il y a plusieurs rideaux de sécurité" a résumé son entourage dans les colonnes du Parisien. Bref, la fille de Jean-Marie Le Pen ne rigole pas avec sa sécurité. Ce n’est pas le cas non plus de François Fillon dont la sécurité est assurée par deux agents depuis son départ de Matignon. L’ancien Premier ministre aurait d’ailleurs demandé des renforts après sa victoire à la primaire de la droite et du centre.

Pour les autres, comme Emmanuel Macron, il faut se débrouiller. Le fondateur d’En marche a ainsi fait appel à une société privée pour assurer sa sécurité et deux agents se relaient pour veiller sur lui. Enfin, si Jean-Luc Mélenchon fera de son côté appel au SDLP quand la campagne avancera, il est pour l’heure protégé par un vieux camarade philosophe ceinture noire de karaté. La protection de tous les candidats est évidemment largement renforcée lorsqu’ils sont en meeting. Des équipes de 30 à 40 personnes sont alors mobilisées.

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, comment sont protégés les candidats à la présidentielle ?
Marine Le Pen est la candidate à la présidentielle qui dispose du système de sécurité le plus important / ©maxppp
Ajouter un commentaire