Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Marine Le Pen galvanisée par l’élection de Donald Trump ? François Fillon n’y croit pas une seconde

Alors que Donald Trump a créé la surprise en devenant le 45ème président des États-Unis, Marine Le Pen espère en faire de même lors de l’élection présidentielle française. Un « effet Trump » qui ne convainc pas du tout François Fillon. Bien au contraire. Interrogé sur Europe 1 jeudi 10 novembre, le candidat de la primaire de la droite et du centre estime cette idée "stupide".

Douche froide.  Faut-il s’attendre à un  "effet Trump" en France aux lendemains de l’élection du milliardaire républicain à la présidence des États-Unis ? C’est ce que croient voire espèrent de nombreux politiques, en particulier ceux qui se présentent comme les candidats de la rupture. Marine Le Pen notamment se réjouit de cette victoire.

Invité sur Europe 1 ce jeudi 10 novembre,  François Fillon a douché les espoirs de la présidente du Front national. "Il n’y aura pas d’effet Trump sur l’élection française. C’est tellement idiot de dire cela", estime le candidat à la primaire de la droite et du centre. "Quand j’ai vu Madame Le Pen se précipiter pour revendiquer l’héritage de Trump, il faut lui dire que le parti républicain n’est pas un parti d’extrême-droite", continue le député LR de Paris.  "Ça n’a rien à voir", assène-t-il.

Marine Le Pen, une Donald Trump à la française ? Pas pour François Fillon

Contrairement à François Fillon, la présidente du FN estime que l’élection de Donald Trump est de bon augure pour elle à six mois de l’élection présidentielle. Sa stratégie de dénonciation permanente du système et son discours populiste, qui font aux échos aux discours de l’ancien candidat républicain, semblent porter leurs fruits. "Après le Brexit, les États-Unis montrent que la volonté du peuple peut l’emporter face à l’ensemble d’un système coalisé. De bon augure !", a même twitté David Rachline, le directeur de campagne de Marine Le Pen. La vague populiste qui secoue le monde, va-t-elle arrivée en France ? Réponse les 23 avril et 7 mai 2017. 

Marine Le Pen galvanisée par l’élection de Donald Trump ? François Fillon n’y croit pas une seconde
Marine Le Pen espère un effet Donald Trump en France, François Fillon n’y croit pas / ©maxppp
Ajouter un commentaire