Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Marion-Maréchal Le Pen : "le nom Le Pen restera toujours un problème"

A quelques mois de l'élection présidentielle de 2017, France 3 diffusait un documentaire sur Marine Le Pen et le Front National. La question de la dédiabolisation du parti était alors évoquée.

"Marine Le Pen, la dernière marche ?", c'est le nom du dernier documentaire consacré au Front National. Diffusé sur France 3 le lundi 16 janvier, le reportage établissait un tableau de la dédiabolisation du Front National enclenchée par la Présidente, Marine Le Pen.

Que reste-t-il du vieux Front National ? En apparence pas grand-chose, c'est en tout cas ce qu'attendait Marine Le Pen de cette vaste opération aux allures de "parricides". Toutefois, il reste encore la marque "Front National", mais aussi le nom "Le Pen".

Ce documentaire commence au moment où les instituts de sondage prévoient la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2017. Depuis 2011 et sa prise de contrôle du Front National, le parti a régulièrement été en proie aux tensions internes, notamment entre Marion-Maréchal Le Pen et Florian Philippot.

"Il restera toujours un problème, le nom Le Pen"

Cette volonté de dédiaboliser le FN détient certaines limites. C'est ce qu'indique Marion-Maréchal Le Pen : "Mais il restera toujours un problème, c'est le nom Le Pen. Marine Le Pen présidente du parti 'des fleurs', ce sera toujours Marine Le Pen. Et je serai toujours Marion-Maréchal Le Pen. Avec ce raisonnement-là, on peut aussi considérer que le nom Le Pen est aussi diabolisé que le mot Front National".

Front National fait "peur"

Interrogé par les journalistes de France 3, Florian Philippot, vice-président du parti, affirme quant à lui que "cette question peut se poser". "On connaît tous des gens qui nous disent 'Front National', rien que ces deux mots mis ensemble me font peur. On en connaît. On en connaît aussi qui sont très attachés à ce nom-là".

Marion-Maréchal Le Pen :
A quelques mois de l'élection présidentielle de 2017, France 3 diffusait un documentaire sur Marine Le Pen et le Front National. La question de la dédiabolisation du parti était alors évoquée. / ©maxppp
Ajouter un commentaire