Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Michel Sapin n’exclut pas une candidature de Manuel Valls en 2017

Michel Sapin continue de défendre la candidature de François Hollande à l’élection présidentielle de 2017. Mais le ministre de l’Économie et des Finances n’exclut pas la possibilité que Manuel Valls puisse se présenter. Si, et seulement si, François Hollande se désiste.

On a déjà vu soutien plus enthousiaste. Pour Michel Sapin, François Hollande est "par définition" le meilleur candidat de la gauche pour l’élection présidentielle de 2017. Pour justifier sa position, le ministre de l’Économie et des Finances invoque les institutions de la Ve République et la primauté habituellement accordée au président sortant.

Valls candidat "parfaitement naturel"

Sauf que pour nombre de socialistes, le costume de président a fini par devenir trop grand pour François Hollande. Michel Sapin finirait-il par le penser lui aussi ? Le ministre s’en défend mais c’est tout de même peu clair sur France Info quand il déclare : "Dans mon raisonnement, la gauche de gouvernement est d’abord incarnée par le président de la République, et ensuite par le Premier ministre. Ce sont les deux qui l’incarnent dans cet ordre. Si le président de la République décidait, et ça lui appartient à lui seul [de ne pas se présenter, ndlr], le Premier ministre serait un candidat parfaitement naturel pour défendre les couleurs de la gauche de responsabilité."

"Des éléments qui posent question"

Une pierre de plus dans le jardin de François Hollande dont les fidèles irréductibles apparaissent de plus en plus rares. Michel Sapin va d’ailleurs plus loin dans sa prise de distance avec le chef de l’État. À propos du livre-confessions Un président ne devrait pas dire ça (Stock), il reconnaît l’existence d’éléments "qui posent question", mais rétropédale aussitôt, comme s’il n’assumait pas complètement : "De là à en faire le brouhaha, le vacarme d’aujourd’hui… Franchement ça ne vaut pas le coup."

Michel Sapin n’exclut pas une candidature de Manuel Valls en 2017
Pour Michel Sapin, Manuel Valls serait un candidat "parfaitement naturel" si François Hollande ne se présentait pas à l'élection présidentielle / ©France Info
Ajouter un commentaire