Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nathalie Kosciusko-Morizet accuse Nicolas Sarkozy de verrouiller la primaire

Depuis des semaines, l’accusation revient comme un leitmotiv. Nathalie Kosciusko-Morizet est persuadée que Nicolas Sarkozy fait tout pour lui savonner la planche dans sa course aux parrainages pour la primaire de la droite et du centre. Elle l’a encore répété ce 11 juillet sur le plateau de Public Sénat.

Nathalie Kosciusko-Morizet continue sa tournée des plateaux télé. Interrogée ce lundi 11 juillet sur Public Sénat sur sa candidature à la primaire de la droite et du centre, la députée de l’Essonne a une nouvelle fois dénoncé les difficultés auxquelles elle se heurte en tant que petite candidate.

Comme tous les postulants, elle doit s’assurer du soutien de 250 élus, dont 20 parlementaires et de 2 500 adhérents. Cette dernière population, en particulier, semble lui poser des problèmes. NKM dénonce donc le manque d’informations de la part des Républicains à l’égard de leurs adhérents. Si elle admet qu’aucune pression n’est exercée sur eux, elle regrette en revanche qu’il soit aussi difficile de les toucher.

Invitations à parrainer Nicolas Sarkozy

Selon elle, « un certain nombre de candidats ont manifestement le fichier des adhérents » et peuvent donc « envoyer des mails » pour solliciter des parrainages, ce qui ne serait pas le cas de tous les candidats. « Vous avez des adhérents depuis seulement trois semaines qui reçoivent des mails les invitant à parrainer Nicolas Sarkozy qui n’est pas encore candidat », s’indigne-t-elle.  

À cela s’ajoutent les « pressions » dont seraient victimes les députés et sénateurs qui voudraient la soutenir : « J’ai un certain nombre de parlementaires qui m’ont donné leur parrainage en me disant qu’ils préféraient que ce soit su le plus tard possible », affirme-t-elle. NKM a besoin des parrainages d’au moins 20 parlementaires ; elle affirme depuis plusieurs semaines en être à « un peu plus de la moitié. »

Nathalie Kosciusko-Morizet accuse Nicolas Sarkozy de verrouiller la primaire
Nathalie Kosciusko-Morizet continue de dénoncer les conditions d'organisation de la primaire de la droite et du centre / ©Public Sénat
Ajouter un commentaire