Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nathalie Kosciusko-Morizet moque le faux féminisme de Bruno Le Maire

Nathalie Kosciusko-Morizet rencontre de nombreuses difficultés dans sa recherche de parrainages pour la primaire de la droite et du centre. Ce qui fait craindre à Bruno Le Maire qu’il n’y ait aucune femme représentée dans la course. Pour la députée de l’Essonne, la coupe est pleine.

Nathalie Kosciusko-Morizet semble avoir bien du mal à réunir les 20 signatures de parlementaires et les quelques 2500 d’adhérents pour prétendre participer à la primaire de la droite et du centre. La députée de l’Essonne se refuse catégoriquement à chiffrer les parrainages déjà réunis, se contentant d’assurer que ‘’ça avance bien’’. Pourtant, Nathalie Kosciusko-Morizet multiplie les déclarations qui laissent entendre qu’à la tête de son propre parti, comprenez Nicolas Sarkozy lui-même, tout est fait pour lui mettre des bâtons dans les roues. Frédéric Lefebvre, autre candidat à la primaire de la droite et du centre la rejoint d’ailleurs sur ce point, affirmant qu’au sein des Républicains, seule la publicité d’un Nicolas Sarkozy, pourtant toujours pas candidat, est assurée.

Nathalie Kosciusko-Morizet se lance dans l’imitation

Nathalie Kosciusko-Morizet a beau tenter de garder la tête haute, sans se livrer à de basses attaques, il ne faut pas trop pousser mémé dans les orties. Alors quand un journaliste de France 2 souligne que Bruno Le Maire, autre candidat à la primaire, déplore le risque qu’il n’y ait aucune femme dans la course, NKM se lâche. ‘’C’est l’argument qu’on utilise toujours à l’égard des femmes en politique. C’est ‘Oh ! Ce serait tellement formidable qu’il y ait des femmes ! Oh bah ça alors, c’est ballot, y’en a pas ! C’est très, très dur, le système est un peu fermé (…) Oh bah vraiment c’est dommage !’ ’’. Et d’ajouter que ‘’de temps en temps, au moins, à défaut d’ouvrir un peu le jeu, les hommes laissent leurs vieilles rengaines au vestiaire.’’ Bim, bam, boum.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire
Nathalie Kosciusko-Morizet s'emporte face au faux féminisme de Bruno Le Maire / ©maxppp
Ajouter un commentaire