Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Dupont-Aignan tacle Emmanuel Macron

Le président de Debout la France et candidat à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan a profité de son passage dans l'émission .POL réalisée par L'Internaute, Le HuffPost-Le JDD et le Lab d'Europe1 pour tacler la médiatisation d'Emmanuel Macron.

Quand Nicolas Dupont-Aignan tente d'être bienveillant avec Emmanuel Macron dans l'émission politique sur internet, .POL par L'Internaute, le HuffPost-Le JDD et le Lab d'Europe 1, rien ne va plus. "Il y a un point où je l'approuve, c'est sa volonté d'être hors primaire comme je le suis, d'avoir compris que les partis politiques sont cramoisis et dépassés", a expliqué Nicolas Dupont-Aignan.

Les compliments envers l'ancien ministre de François Hollande n'a finalement pas duré longtemps. Nicolas Dupont-Aignan le compare rapidement à une marionnette articulée par les financiers : "Je crois que c'est quelqu'un de cohérent mais en même temps une imposture. Les puissances de l'argent roi ont toujours besoin de marionnettes. Il ne connaît pas les Français".

"Donnez-moi les mêmes médias que lui, je serais aussi à 15%"

Enervé par le rapport qu'entretient Emmanuel Macron à la finance, Nicolas Dupont-Aignan reproche de n'être jamais invité dans les émissions : "Il est l'avocat de la mondialisation. Il a une suffisance de l'argent roi qui veut imposer des sacrifices aux Français alors qu'ils font partie d'une catégorie qui s'est toujours servie", avait-il déclaré sur la chaîne web.

Au moment où les journalistes lui rappellent qu'Emmanuel Macron est à 15 % dans les sondages pour le premier tour de l'élection présidentielle, et lui à 4 %, il affirme haut et fort : "Donnez-moi les mêmes médias que lui, je pense que je serais aussi à 15% ! C'est une bulle médiatico-financière. Le système mondialisé, malheureux, qui tue les peuples et déclasse les classes moyennes a besoin d'avocats. Ils sont pris comme des lingettes et jetés après.".

Nicolas Dupont-Aignan qualifie Yann Barthès de "totalitaire"

Dans la suite de l'émission, Nicolas Dupont-Aignan en a aussi profité pour critiquer l'émission Quotidien sur TF1. Ouvert aux critiques, le candidat trouve "injuste et totalitaire. Vous vous moquez de quelqu'un, vous le détruisez médiatiquement, mais vous ne l'invitez jamais", s'est-il finalement attristé sur le plateau.

Nicolas Dupont-Aignan tacle Emmanuel Macron
Nicolas Dupont-Aignan tacle Emmanuel Macron / ©maxppp
Ajouter un commentaire