Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Hulot : José Bové regrette son retrait de l’élection présidentielle de 2017

Nicolas Hulot était pressenti comme le candidat idéal pour défendre la place de l’écologie dans la primaire de la gauche pour la présidentielle de 2017. Après une longue hésitation, Nicolas Hulot a pourtant décidé de ne pas se présenter. Une décision que regrette José Bové, qui dénonce des pressions pour le mettre hors-jeu.

Nicolas Hulot était attendu comme le candidat qui pourrait ressouder une gauche écologiste en mal d’unité. Depuis des mois, le parti Europe Ecologie les Verts vacille sous une pluie de querelles internes, d’ambitions personnelles et d’un manque de ligne politique claire. Les tensions internes se sont faites encore plus vives lorsqu’Emmanuelle Cosse et Jean-Vincent Placé ont désertés le parti pour rentrer au gouvernement, pourtant boudé par les écologistes et le départ de Cécile Duflot depuis 2014. Entre l’affaire Baupin, l’explosion du groupe écologiste à l’Assemblée nationale et l’organisation d’une primaire interne… Europe Ecologie les Verts continue de dégringoler. C’est dans cette situation chaotique que Nicolas Hulot était perçu comme celui qui pourrait rassembler les écologistes. Voire même toute la gauche.

Nicolas Hulot poussé vers la sortie ?

Personnalité très appréciée des Français, Nicolas Hulot avait pourtant ses chances à la primaire de la gauche qui se tiendra fin janvier 2017. Pourtant, l’écologiste a renoncé à présenter sa candidature, après de longs mois de réflexion. Une décision que regrette José Bové, figure de l’alter mondialisme et député européen. ‘’Je pensais qu’il y avait un excellent candidat pour défendre l’écologie qui était Nicolas Hulot’’, explique-t-il au micro de France Inter.  A demi-mots, José Bové dénonce ceux qui l’ont poussé vers la sortie. ‘’Certains ont voulu casser sa candidature, c’est fait. Nicolas Hulot s’est retiré, malheureusement’’. Au sein d’Europe Ecologie les Verts, déjà deux candidats déclarés à qui Nicolas Hulot aurait pu faire de l’ombre : Yannick Jadot et Michèle Rivasi. Sans compter Cécile Duflot, ancienne ministre du logement, qui ne cache plus ses envies de campagne présidentielle.

José Bové - Nicolas Hulot
José Bové dénonce les pressions qui ont poussé Nicolas Hulot vers la sortie / ©maxppp
Ajouter un commentaire