Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy : en cas de défaite à la primaire de la droite, le Président des Républicains perdrait son mandat

Dès que Nicolas Sarkozy sera officiellement candidat à la primaire de la droite et du centre, il perdra son mandat de président des Républicains. Un poste qu’il sera très difficile voire impossible à reprendre comme le note France Info dans son dernier billet sur "L’indiscret politique".

 Le jour d’après. Même si cela ne fait plus aucun doute, officiellement, Nicolas Sarkozy n’est pas candidat à la primaire de la droite et du centre. Il a jusqu’au 25 août pour démissionner de son poste de président des Républicains. Un comportement qui agace ses camarades Les Républicains candidats eux à cette primaire. Interrogé sur le sujet, Alain Juppé a dénoncé "un problème éthique et moral". François Fillon et Hervé Mariton ont même saisi la Haute-Autorité le 15 juin pour trancher sur cas de Nicolas Sarkozy.

Mission impossible pour Nicolas Sarkozy de conserver son mandat de président des Républicains

Mais l’ancien chef de l’Etat a toutes les raisons de conserver son poste de président de parti le plus longtemps possible.  Car dès que Nicolas Sarkozy aura officialisé sa participation à la primaire de la droite et du centre,  il devra démissionner de son poste et non se mettre en congé comme l’ex président de la République le voulait. Nicolas Sarkozy peut pointer du doigt les juppéistes qui ont fait en sorte que ce départ soit définitif. Dans sa rubrique "L’indiscret politique", France Info cite  Alain Juppé. "On a réduit son mandat de 5 à 2 ans dans l’indifférence générale ! ".  Le billet indique que tout s’est joué au moment de la révision des statuts il y a un an quand l’UMP est devenu Les Républicains. A l’époque, Nicolas Sarkozy souhaitait que le président se mette en "congé" du parti en cas de candidature. Une proposition refusée par les soutiens d’Alain Juppé qui voulaient que le président du parti démissionne.  Pour ne pas se retrouver sans poste ni mandat, Nicolas Sarkozy semble condamner à gagner la primaire de la droite et du centre. 

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy: une victoire à la primaire ou le chômage / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News