Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy coupe court aux critiques sur sa campagne non officielle pour la primaire

Nicolas Sarkozy tarde à se déclarer candidat à la primaire de la droite et du centre mais enchaîne les meetings et les déplacements aux airs de campagne. Une situation ambiguë qui a de quoi énerver ses concurrents et à laquelle l’ancien président coupe court par une overdose de talent.

Nicolas Sarkozy sera candidat à la primaire de la droite et du centre. Pas de fausse déclaration, l’ancien président n’est toujours pas officiellement déclaré mais le doute n’est plus permis. Nicolas Sarkozy, qui se dit ‘’impatient’’ d’entrer dans la bataille de la primaire, est déjà clairement en campagne mais attend le 25 août pour se déclarer. Soit le tout dernier moment, afin de rester à la tête du parti les Républicains le plus longtemps possible. Sauf que cette tactique a de quoi énerver ses principaux concurrents.

Modestioùtai

Alain Juppé et François Fillon commencent à sérieusement s’agacer d’attendre une officialisation pourtant évidente tandis que d’autres, à l’image de Nathalie Kosciusko-Morizet, dénoncent l’utilisation de l’argent du parti pour financer la campagne personnelle de Nicolas Sarkozy. La candidate à la primaire de la droite et du centre aurait fait part de son mécontentement lors du bureau du parti Républicains mardi soir. ‘’Si je fais des salles remplies de monde et que d’autres font des salles à moitié vides, c’est peut-être aussi qu’il y a une inégalité de talent.’’, lui a rétorqué Nicolas Sarkozy selon des propos rapportés par le Parisien. Talent, on ne sait pas mais pour la modestie, on repassera.

Nicolas Sarkozy - Nathalie Kosciusko-Morizet
Nicolas Sarkozy remet Nathalie Kosciusko-Morizet à sa place / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News