Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy dans l’Emission Politique : "Vous n’allez pas accuser le général De Gaulle d’avoir été un dictateur" ?

Nicolas Sarkozy est le premier invité de « L’Emission politique », le nouveau rendez-vous politique de France 2. L’ancien chef de l’Etat et candidat à la primaire de la droite et du centre est venu défendre son programme ce jeudi 15 septembre.

Références. Face aux questions de Léa Salamé et David Pujadas, Nicolas Sarkozy semble bien décidé ce jeudi 15 septembre à défendre son programme lui qui a fait de la sécurité et de l’identité, ses deux sujets de prédilection. Dès les premières minutes de l’émission, le candidat à la primaire de la droite et du centre évoque ses propositions en matière de terrorisme se déclarant s’inspirer du Général de Gaulle et de sa politique anti-terroriste en pleine guerre d’Algérie. « Il crée une Cour de sûreté, une cour d’assise de sûreté de l’Etat spécialisée » indique l’ancien chef de l’Etat. Et quand Léa Salamé rétorque « justice expéditive », Nicolas Sarkozy l’arrête. « C’est une caricature, c’est trop sérieux pour s’en tenir à une expression comme cela » lance-t-il. « Vous n’allez pas accuser le général De Gaulle d’être un dictateur ? », s’exclame le candidat Sarkozy.

Nicolas Sarkozy versus le général De Gaulle

Avec cette petite phrase, difficile de ne pas faire le lien avec la pique de François Fillon contre l’ancien chef de l’Etat le 28 août dernier. En meeting à Sablé-sur-Sarthe, l’ex-Premier ministre attaquait son rival Nicolas Sarkozy sur le volet judiciaire. « Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? » « Il ne sert à rien de parler d’autorité quand on n’est pas soi-même irréprochable » continuait François Fillon. Une sortie qui mettait le feu aux poudres au sein des Républicains, les dirigeants du parti appelant à l’adoption d’un code de bonne conduite entre les candidats engagés dans la primaire de la droite et du centre. Sur France 2 ce jeudi soir, Nicolas Sarkozy s’est visiblement rappelé de cette petite attaque.

 

Nicolas Sarkozy dans l’Emission Politique :
Nicolas Sarkozy s’appuie sur l’action politique du Général De Gaulle pour expliquer son programme pour lutter contre le terrorisme / ©maxppp
Ajouter un commentaire