Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy président des Républicains : "je n’abandonnerai pas"

Les rivaux de Nicolas Sarkozy l’accusent de faire campagne pour la primaire tout en restant chef du parti. Invité exceptionnel de la matinale d’Europe 1 ce jeudi 9 juin, Nicolas Sarkozy leur répond. L’ancien chef de l’Etat n’entend pas abandonner ses fonctions de président du parti Les Républicains.

Indéboulonnable. Officiellement, Nicolas Sarkozy n’occupe que la fonction de président des Républicains laissant la course à la primaire aux candidats déclarés. Pourtant, l’ancien chef de l’Etat enchaine les déplacements aux allures de campagne électorale. Preuve en est avec son discours sur l’identité française du mercredi 8 juin à Saint-André-Lez-Lille dans le Nord. Face à cette ambiguïté, les principaux prétendants à la primaire demandent une "clarification" à ce sujet auprès de Nicolas Sarkozy. François Fillon a même sous-entendu que l’ex président de la République "touchait des sous" du parti pour "faire campagne". Suite à ces accusations, le président LR du Sénat et membre du Comité d’organisation de la primaire, Gérard Larcher, a annoncé que la haute autorité de la primaire va être "saisie" et va "examiner" cette question.

 "C’est un titre que je dois assumer "

Invité dans la matinale d’Europe 1, Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur le sujet. "Il y a un an et demi, j’ai été élu président du parti Les Républicains. J’ai trouvé une famille divisée, ruinée, déchirée. Un an et demi après, nous avons plus de 250 000 militants à jour de cotisations, c’est la première formation politique du pays, j’ai été invité à la fête des militants des Républicains du Nord, j’ai parlé en tant que président des Républicains. A ma connaissance, c’est un titre que je dois assumer" estime celui qui veut briser la malédiction des retours perdants. "Je ne vois pas comment dans la situation que connait le pays, à un mois du conseil national qui va adopter le projet des Républicains, le président des Républicains élu par les militants dans un suffrage qui n’a été contesté par personne devrait abandonner ses fonctions" continue Nicolas Sarkozy. L’ancien président de la République conclut sur le sujet par un dernier petit tacle à l’égard de ses adversaires : "Je ne changerai pas de méthodes ni de calendrier pour eux". 

Nicolas Sarkozy
L'ancien chef de l'Etat ne compte pas abandonner son poste de président des Républicains / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News