Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy prêt à voter François Bayrou face à Marine Le Pen ‘’On n’a pas la même moralité, lui et moi’’

Dans une interview accordée au Parisien, Nicolas Sarkozy assure que, contrairement à François Bayrou, il n’hésiterait pas une seconde à lui donner son vote pour contrer Marine Le Pen.

Invité sur BFM TV jeudi 10 novembre, François Bayrou s’est montré évasif sur ses intentions au soir du second tour de l’élection présidentielle. Si d’aventure, Nicolas Sarkozy devait se retrouver face à Marine Le Pen, le président du MoDem assure qu’il ‘’ne votera jamais Marine Le Pen’’ et qu’il prendra ‘’ses responsabilités comme [il] les a toujours prises’’. Vote blanc ou vote sarkozyste ? Le maire de Pau se garde bien de le dire.

Une position qui agace particulièrement Nicolas Sarkozy qui a fait de François Bayrou la cible privilégiée de sa campagne. ‘’Ça en dit long sur son engagement moral. Si j’avais fait ça, moi, quel scandale aurait-on dit, rage-t-il au Parisien. Je vous dis une chose : s’il était face à Marine Le Pen, je voterais pour lui. Décidément… on n’a pas la même moralité, lui et moi’’, poursuit l’ancien Président qui rappelle qu’en cas de victoire, il ne se ‘’mettra pas otage de François Bayrou’’. Allusion claire aux quelques 150 investitures qu’il croit promises aux centristes en échange de leur soutien à Alain Juppé.

Mise à jour 15h30 : Amusé par les déclarations de Nicolas Sarkozy, François Bayrou a tenu à répondre sur Twitter. ''C'est rare les compliments venant de sa part !'', a-t-il moqué.

‘’Je n'accepte pas qu'on dise que je suis très droitier’’

Depuis le début de sa campagne, Nicolas Sarkozy est régulièrement accusé de vouloir séduire les électeurs du Front national en usant et en abusant de propositions très à droite. Des accusations que réfute Nicolas Sarkozy. ‘’Je ne vois pas, par exemple, en quoi le rétablissement des heures supplémentaires que je propose est une idée très droitière. Lorsque je dis que je ne veux pas de burkini sur les plages de France, ce n'est pas être droitier, c'est défendre l'égalité hommes-femmes’’, assure-t-il au quotidien.

Et Nicolas Sarkozy en veut pour preuve les nombreuses critiques formulées par le Front national envers. ‘’Je suis attaqué matin, midi, et soir par Mme Le Pen. Je suis sa cible prioritaire’’, se défend-il. Pourtant, en août dernier déjà, si l’ancien Président était la cible du Front national, c’était précisément parce qu’il était accusé d’en être un ‘’copieur’’.

 

François Bayrou
Nicolas Sarkozy se dit prêt à voter pour François Bayrou / ©maxppp
Ajouter un commentaire