Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy, Rachida Dati, Patrick Balkany : "l’honnête" François Bayrou tacle ses adversaires

Est-ce parce qu’Hillary Clinton représentait un système politique corrompu, selon les accusations de son adversaire, que Donald Trump a gagné l’élection présidentielle américaine ? Alors que la question se pose, François Bayrou établit un parallèle, ce jeudi 10 novembre sur BFMTV – RMC, avec le système politique français. Le président du Modem s’est présenté contre le combattant de l’honnêteté politique.

Dérives. Aux lendemains de l’élection surprise de Donald Trump à la présidence des États-Unis, le monde s’interroge. Comment le milliardaire américain est-il devenu le 45ème président des États-Unis ? Pour François Bayrou, ce sont notamment les accusations de corruption portées à l’encontre d’Hillary Clinton qui ont joué en faveur du candidat républicain. "Les attaques de Donald Trump contre la corruption du système que représentait Madame Clinton ont joué un très grand rôle", déclare-t-il sur BFMTV.

Un moyen pour le président du Modem d’établir un parallèle entre les dérives du système politique américain et ceux de la France en taclant particulièrement son meilleur ennemi, Nicolas Sarkozy.  " Au meeting de Nicolas Sarkozy, dans lequel il a multiplié les avanies contre moi, qui étaient au premier rang ? Monsieur et Madame Balkany", prend pour exemple le maire de Pau. "Je me battrai contre ces pratiques-là", continue-t-il indiquant que si les politiques le détestent, c’est parce qu’il est honnête. "Ils m’attaquent car ils savent que mon principal combat, c’est l’honnêteté dans la vie politique. Je ne laisserai jamais passer un certain nombre de leurs pratiques et de leurs habitudes", poursuit François Bayrou.

François Bayrou dénonce un système politique corrompu

Pour mieux justifier son propos, le président du Modem poursuit sa démonstration en prenant exemples sur différentes affaires qui touchent les anciens ministres de Nicolas Sarkozy. "Rachida Dati accuse Brice Hortefeux de s’être fait payer en liquide pour organiser des entrevues avec le président de la République Nicolas Sarkozy. Inversement, Madame Dati accuse le directeur du renseignement intérieur Monsieur Squarcini,  d’avoir monté un complot pour la liquider elle… et vous croyez que ça va ?", S’interroge François Bayrou.

Visiblement en croisade contre la malhonnêteté des politiques et surtout contre Nicolas Sarkozy, le centriste qui soutient Alain Juppé est prêt à tout pour dénoncer ces pratiques. "Si j’ai la moindre influence, la moindre possibilité de me faire entendre,  je n’accepterai pas que ces pratiques, qui sont honteuses pour mon pays, se perpétuent", indique-t-il. "Entre le système Sarkozy- Balkany et moi, il y a une incompatibilité de valeurs", ajoute-t-il.  François Bayrou justicier ? En tout cas, le président du Modem se présente comme "le défenseur des valeurs civiques." 

Nicolas Sarkozy, Rachida Dati, Patrick Balkany :
François Bayrou oppose son honnêteté à la corruption de ses adversaires politiques / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News